02 juillet 2009

Fromages et déserts

Que les choses soient claires. Je vous ai dit hier que j’étais fâché avec Molière. Pour être plus précis : c’est Molière qui est fâché avec moi.

Je ne vous ai pas dit que…

Djibril a arrêté de boire sur recommandation médicale. Il fait ça une fois sur deux. Le toubib lui dit d’arrêter, il le fait. A la visite suivante, le toubib ne lui dit rien. Djibril se dit qu’il peut recommencer. Quand Djibril arrête de boire, il ne vient plus au bistro.

Le Vieux Joël a arrêté de boire et ne vient plus que vite-fait au bistro, le temps de faire les mots fléchés de France Soir. J’aime bien les faire avec lui et si je le suis pas à côté de lui, il gueule.

Tonnegrande fait la gueule quand je fais les mots fléchés avec Joël.

Tonnegrande fait à moitié la gueule quand je suis avec Edouard.

Je suis à moitié fâché avec le vieux Jacques. Une bricole a fait déborder le vase qui m'est monté au nez. Ca se tassera.

Marcel est parti en Italie. Il faudra que je vous raconte ça. En bref : il m’a demandé de lui faire les réservations par Internet. Il m’avait dit départ début juillet pour trois jours. J’ai – tout seul – pensé que ça faisait trop court pour un voyage. J’ai réservé l’aller le 2 et le retour le 7.

Le Gros Loïc est bien revenu mais il reprend le boulot aujourd’hui et il est fort probable qu’il se remette en arrêt maladie et reparte chez son épouse dès aujourd’hui. Il faudra que je vous raconte ça. Je résume : il a promis à tous les copains qu’il essaierait de reprendre le boulot normalement (en mi temps thérapeutique). Il était prévu qu’il bosse de 6 heures à 10 heures (ben oui, dans la boulangerie, on commence assez rarement à 9 heures…). Mais son patron lui a changé ses horaires hier : de 7 à 11 heures. J’étais avec lui, hier soir, quand son épousé a appelé. J’ai compris au passage une phrase « Bon, je pourrais pas être là à l’heure prévue, demain, mon patron a changé mes horaires, il faut que je modifie la réservation ». Bref, cet imbécile promet aux copains qu’il reprend le boulot mais a déjà réservé son train pour se tailler…

Henri est à moitié malade et est ronchon et n’arrête pas de se plaindre. Il boit dehors (pour être assis) et si on va le voir, il nous parle de sa maladie.

Les bistros se désertifient…

5 commentaires:

  1. J'espère que les relations vont revenir au beau fixe avec le vieux Jacques et Molière !
    Va bien falloir que Djibril se raisonne une bonne fois pour toutes ! :-) LOL
    Et Le Gros Loïc il est à peine revenu au taf qu'il est déjà presque parti ! :-) LOL
    Que de péripéties !! :-)

    ***BISOUS***

    RépondreSupprimer
  2. Une solution pour Djibril : ne boire que des demis !
    :-))

    [Ce petit monde a ses humeurs, on dirait les effets de la chaleur ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  3. Nancy,

    Pas moi ! ;-)

    Le Vieux Jack,

    Ta gueule, connard !

    Poireau,

    Oui, c'est pas la moitié d'un con.

    FalconHill,

    Attend, la suite arrive ! Voilà comment un commentaire va générer un billet fleuve...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !