16 décembre 2010

Bureaucrates : soyez élégants

Philippe nous fait découvrir « ce que l'Union des banques suisses (UBS) a conçu : un « dresscode » à destination de ses salariés en contact avec la clientèle privée. »

Nous avons donc les employés de cette honorable institution qui reçoivent des ordres quant à la manière de se vêtir. Vous pouvez télécharger le pdf. Je l’ai fait mais je n’ai lu que la partie réservée aux hommes. Je vais laisser à quelques blogueuses modasses le soin de décortiquer la partie « femmes » : Olympe évidemment (et je l’invite à lire « notre » partie, pour voir les contraintes qu’on peut avoir), Nekko, Valérie, Shaya, Béa et Noisette.

J’ai lu, disais-je…

Si un jour mon patron me donne pour instruction de changer de chaussures tous les jours ou de mettre un tee-shirt blanc en guise de marcel, je démissionne.

Dans l’attente, je résume :
« Le Dresscode pour hommes:
-         Costume deux pièces uni de couleur anthracite foncé, noir ou bleu foncé
-         Chemise blanche à manches longues sans bouton de manchettes
-         Accessoire UBS: la cravate
-         Chaussures noires et classiques
-         Ceinture noire »

Il faut aussi des chaussettes noirs, éventuellement à fins motifs en relief verticaux pour affiner le mollet mais suffisamment hautes pour qu’on ne puisse pas voir les mollets, même quand on est assis.

Pour les chaussures noires, je suis d’accord.

Le costume.

« La veste doit couvrir complètement votre postérieur. »

Ils ne précisent rien pour ce qui concerne le pantalon.

« la fente dorsale ne doit pas s’ouvrir. »

J’aime autant.

La chemise.

« Le port de chemises à manches courtes et de boutons de manchettes est à proscrire. »

En même temps ?

La cravate.

C’est un élément qui me concerne vraiment. Intimement.

« Ne lavez, ni ne repassez jamais vos cravates vous-même. »

Je suis d’accord. Mes cravates de chez Auchan à 10€, portées trois ans un jour sur deux en moyenne, vont directement à la poubelle dès qu’elles ont une tâche.

« Vous laisserez de préférence à des professionnels le soin d’enlever les éventuelles taches. Plus les taches sont récentes, et plus le résultat obtenu sera meilleur. »

Les taches récentes ? On peut garder les taches longtemps, alors ?

« La pointe de votre cravate ne doit en aucun cas rentrer dans votre pantalon. »

Avec mon bide, j’ai du mal à la faire dépasser le nombril…

La ceinture.

« Le port d’une ceinture de couleur noire est obligatoire en permanence. » Je n’en ai pas.

Chaussures.

« Des chaussures bien entretenues donnent une meilleure impression que des chaussures négligées. L’entretien n’est pas seulement une affaire d’apparence extérieure. »

Je traduits : si vous puez des pieds, vous risquez de perdre des clients.

« Enfilez toujours vos chaussures en vous aidant d’un chausse-pied. »

Et la secrétaire, on l’enfile avec un chausse-pied ?

« Changez une fois par jour de chaussures: avec des chaussures «fraîches», vous vous sentirez mieux et améliorerez votre performance au travail. »

Le mieux : amenez des pantoufles au bureau.

Chaussettes

« Comme pour les chaussures, seul le port de chaussettes noires sans motifs est autorisé. Choisissez de préférence des chaussettes montantes afin de vous assurer que vos jambes demeureront invisibles dans toutes les positions assises. »

Lunettes

« Les lunettes doivent toujours être maintenues propres. »

Ah !

« Lors d’entretiens avec la clientèle ou d’autres tiers, il est essentiel que vous retiriez vos lunettes afin que le contact visuel puisse s’établir. »

Vous pouvez expliquer au rédacteur qu’un type qui porte des lunettes, c’est généralement pour voir ? Que ce n’est pas un accessoire de mode ? Que ce n’est pas pour faire joli que j’en porte depuis environ 10500 jours ?

Sous-vêtements

Ils ne parlent pas de la propreté.

« Choisissez vos sous-vêtements de façon à ce qu’ils soient fonctionnels »

Je ne sais pas si le string rentre dans la catégorie.

« Les sous-vêtements doivent exclusivement être fabriqués à partir de tissus de qualité supérieure, être facilement lavables mais également rester en bon état au bout de plusieurs lavages. »

Je suggère aux cadres de rester vivre chez Maman ou de prendre une épouse.

Le rasage

« Que vous vous rasiez à l’eau ou à sec importe peu, c’est vous qui choisissez. »

Ouf !

« Une barbe désordonnée donne une allure négligée. En cas de doute, parlez-en à votre supérieur hiérarchique qui tranchera. »

Heureusement que je ne suis pas barbu : je me vois mal demander à ma cheffesse !

Cheveux

« Nous vous recommandons une visite chez le coiffeur toutes les quatre semaines environ afin d’entretenir votre coupe de cheveux. »

Heu… Tous les cinq mois, c’est possible ?

Le parfum

« Ce n’est pas uniquement ce que nous voyons, mais également ce que nous sentons qui influence notre perception des choses et notre communication. Avec notre nez comme organe de l’odorat nous interceptons, grâce à ses capteurs, les odeurs et senteurs, si infimes soient-elles et que nous jugeons comme étant agréables ou repoussantes. »

Ah…

« Si vous fumez, aérez régulièrement vos vêtements et nettoyez-les plus fréquemment. »

Fumeurs, changez vos sous-vêtements tous les jours…

Je résume

Vous ne vous lavez pas et vous ne changez pas de sous-vêtements. Mettez du parfum et des pompes noires.

16 commentaires:

  1. Un billet merveilleux :-) (je l'affiche dans mon bureau)

    RépondreSupprimer
  2. "Et la secrétaire, on l’enfile avec un chausse-pied ?"

    C'est pas précisé, par contre juste après ils parlent d'augmenter la performance grâce à des chaussures fraiches.

    La direction a l'air d'être du genre à faire l'amour en chaussettes!

    RépondreSupprimer
  3. Quand je pense qu'il y a des mecs payés plusieurs fois mon salaire pour écrire ce genre de trucs...

    RépondreSupprimer
  4. FalconHill,

    Il faut le montrer à tes collègues.

    Tassin,

    Ca doit être ça.

    Xapur,

    Change de job !

    RépondreSupprimer
  5. Blogueuse modasse: j'adore... C'est tout moi!!
    Allez pour toi, je vais essayer de lire ça ;)

    RépondreSupprimer
  6. Mon dieu... Ca vaut un article complet, c'est du collector!!!
    Je crois que je vais décaler mon article de demain moi!!

    RépondreSupprimer
  7. Valérie,

    Oui, c'est du collector ! Je n'ai pas lu la partie féminine, je devrais peut-être le faire.

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, je t'ai fait un résumé...
    http://valerieleblog.blogspot.com/2010/12/dresscode-pleurer-de-rire.html

    RépondreSupprimer
  9. c'est le même chez les jeunes pops et au mjs... Bin quoi, Hamon ?

    RépondreSupprimer
  10. Pour la décontraction du cadre ( ben oui, car c'est un homme comme les autres), je préconise le chausson-jogging-pull (troué, le pull, pour symboliser l'experience et le vécu).
    Vous arriverez peinard au travail, ne branlerez rien pendant 8 heures et en repartirez encore plus détendu, à la cool, relax.
    De plus, vous porterez trois semaines d'affilée (avec les nuits) les mêmes frusques, ce qui ne grêvera pas trop votre budget gitane-maïs, ainsi vous pourrez briller chaque été à la discothèque du camping de palavas-les-flots en payant des cocktails à des radasses (généralement accompagnées de besogneux mérous) pêchées dans les eaux régionales.
    Vous deviendrez de ce fait un exemple pour l'avenir, et furieusement tendance dans une logique développement durable (pas de lavages couteux et de gaspillage d'eau).

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour le buzz ! Comme quoi les banques suisses, ça rapporte...

    RépondreSupprimer
  12. mais heuuuu où t'as vu que j'étais une blogueuse modasse moi ?
    je vais aller lire le résumé de Valérie tiens :-)

    RépondreSupprimer
  13. DPP,

    Pendant qu'on raconte des conneries, tu devrais étudier les costars de Méluche !

    MHPA,

    Ton commentaire me rappelle mon service militaire. On devait être bien rasés, mais tout le monde s'en foutait qu'on s'habille avec les mêmes frusques pendant huit jours...

    Philippe,

    Un buzz ?

    Béa,

    Au boulot !

    RépondreSupprimer
  14. Le plus gros problème qu'on a en ce moment, je suis sérieux, ce sont les normopathes !
    :-)

    RépondreSupprimer
  15. Et les poilopathes ?

    Normaliser est très libéral : ça permet d'imposer des choses sans que ça fasse étatique ou dirigiste...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !