18 décembre 2010

Je ne suis pas encore à Loudéac

Je n'y arrive que lundi ou mardi. Je ne peux donc pas être impliqué dans cette aventure :

"Loudéac (22). Ivre, le client agresse le pharmacien"

Je ne sais pas, par contre, où Didier Goux passe ses vacances.

10 commentaires:

  1. Ils auraient mieux fait d'aller à la pharmacie de Plessala, il y a un bar dans la rue.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelques bars à Loudéac, aussi.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mais c'était lundi dernier ! Où étais tu lundi dernier, hein ?
    :)

    RépondreSupprimer
  4. Didier Goux n'est pas en vacances : il télétravaille, nuance !

    RépondreSupprimer
  5. oui mais comme ils venaient de plessala z'avaient qu'à y rester.

    Tiens sur la route il y a encore la bar l'école buissonnière à l'orée de la forêt.

    Mais je ne vais pas tous les faire à moins de trouver un chauffeur.

    http://jacques-ambroise.over-blog.fr/article-ce-n-etait-pourtant-pas-carnaval-63194246.html

    RépondreSupprimer
  6. euh, nicolas ça ne pouvait pas être toi : tu n'as plus trente ans !!

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    "télétravail" pour un reac, Ca la fiche mal.

    Karine,

    Merci.

    David,

    Tu lis Jacques, aussi !

    RépondreSupprimer
  8. Après on me dit que les gens de la côte snobe la campagne, la preuve que non je lis Jacques en effet et le courrier indépendant aussi.

    RépondreSupprimer
  9. C'est rassurant, en ton absence, Loudéac reste à niveau ! :-)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !