04 décembre 2010

Ma vie de pouffe - 7

La tête dans le cul, moi, ce matin. J’aime bien rester après la fermeture, le vendredi soir. Le taulier n’est pas là, du coup, c’est le loufiat qui me fait découvrir tous les recoins de l’arrière salle. Je peux vous dire que ce n’est pas la tête que j’avais dans le cul, hier ! Mais je n’aurais pas du rester après à m’enfiler des Kirs pendant qu’il faisait la caisse.

Je n’ai même pas le courage de me faire du café, je vais aller le prendre à la Comète. Le temps de prendre une douche, de choisir une perruque et de trouver une culotte propre, on ne sait jamais qui on peut rencontrer.

J’aime bien le samedi midi, à la Comète. Marcel le Fiacre est en forme, souvent, et je peux arrondir mes fins de mois. Tu parles ! Un ancien taxi, ça sait vivre. J’ai essayé aussi avec le Vieux Jacques, mais je me suis pris un de ses râteaux ! Pour la jactance, il est fort, mais quand il faut passer à la caisse, c’est autre chose. L’autre fois, il a refusé de m’inclure sur sa tournée parce que je ne lui avais pas payé un coup la fois d’avant. Tu parles d’un vieux con… Et je ne parle même pas de la galanterie…

Je vais peut-être y bouffer. J’aime bien la petite serveuse, la blonde. Si elle a un mec, on pourrait peut-être se faire un truc à trois…

Je vais me dépêcher, le frisé devrait arriver vers 12h45 avec ses deux gardes du corps. Il est facile à suivre, avec les deux autres guignols, il annonce toujours son programme du week-end dans Buzz.

J’aime bien le samedi soir, aussi, à la Comète. Souvent, il y a le vieux Joël, le frisé, Djibril avec un petit barbu qui s’endort au comptoir. La dernière fois, j’ai réussi à lui descendre son pantalon. On était pliés de rire, sauf le patron, à cause des clients qui dînaient. Surtout qu’il a fallu sortir un seau d’eau pour calmer Djibril.


7 commentaires:

  1. Une pouffe ne porte JAMAIS de culotte.
    Faut rentabiliser le temps.

    RépondreSupprimer
  2. Oups, je voulais dire un string.

    Une pouffe porte un slip, pour qu'on puisse en voir l'étiquette, par transparence, quand elle a un pantalon blanc.

    RépondreSupprimer
  3. J'étais dans la baignoire. Malheureusement on ne me voit pas.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !