01 décembre 2010

Vie de pouffe - 2

C’est de la faute aux copines. Aude n’était pourtant pas d’accord, dans Twitter, hier, ce n’est pas la saison pour le faire. Ce sont Shaya et Manu qui ont insisté. Du coup, j’y suis allée. Quelle idée que j’ai eu de répondre « oui » à la pétasse quand elle m’a demandé si elle me faisait la totale.  Me faire épiler quelques semaines après mon opération n’était pas une bonne idée. J’ai la foufoune en feu.

Bah ! Il va falloir que j’attende un peu pour m’envoyer en l’air avec le pompier blondinet musclé rencontré l’autre jour. Tiens ! Il m’a filé une photo, avec un collègue, lors des vacances. Ca m’aurait changée des grassouillets de la Comète ! Et admettez qu’il est quand même un peu mieux gaulé que Justin Bieber, surtout torse nu.

J’étais tranquille, au comptoir de la Comète, quand ce garçon savoureux, qui buvait un Perrier en terrasse en lisant Valeurs Actuelles, pour vous dire s’il est cultivé, s’est approché de moi et m’a demandé « Puis-je vous offrir une coupe de champagne, belle demoiselle ? »

Ah ! Enfin un homme qui sait parler aux femmes. Ca me change du Vieux Jacques et de Marcel Le Fiacre, les ânes. Tiens ! Et l’autre vieil ivrogne, l’autre soir, qui traînait avec le vieux Frisé. Il a même été jusqu’à me coller une main au joufflu.

« Mais bien sur, jeune homme, mais avec une goutte de cassis, s’il-vous-plait ? »

Alors, nous avons discuté quelques instants, il m’a parlé de son métier, des vies qu’il sauve. C’était émouvant, il se rapprochait de moi, jusqu’à me frôler. J’en mouillais tellement qu’il aurait pu m’utiliser pour éteindre un incendie.

Au bout de quatre coupes, je suis allé pisser me rafraichir. J’ai attendu quelques minutes mais il n’est pas descendu. J’aurais pu lui montrer qu’en matière de pompiers, je ne suis pas une débutante non plus.

Cela dit, je ne sais pas si le patron de la Comète aurait été très comptant. A l’Aéro, ça aurait été possible, il suffit de faire une gâterie au patron, le matin, vers 5h30, mais à la Comète, je ne sais pas.

D’ailleurs, il fermait. Le frisé et sa bande s’était barrés depuis longtemps.

Alors mon pompier m’a pris la main et y a déposé un baiser puis il est parti.

Alors je suis rentrée, seule, dans le froid.

J’espère que je reverrai mon pompier, ce soir.

12 commentaires:

  1. Lorsque tu te mets à faire ta pétasse, tu me fais penser à (pas de noms), il y en a tellement...

    RépondreSupprimer
  2. It’s really a nice and helpful piece of information. I’m glad that you shared this helpful info with us. Please keep us informed like this. Thanks for sharing.

    RépondreSupprimer
  3. Tu es sur que c'est le genre de type qui fait rêver les nanas sur ta photo?

    RépondreSupprimer
  4. Romain,

    Merci.

    Elc,

    Je cherchais dans Google un pompier blondinet et musclé pour faire rigoler le patron de la Comète (c'est la description du mari de son associée ; on avait réussi à faire croire au vieux Jacques qu'il était homo alors quand Google m'a présenté cette photo, elle était parfaite).

    Cela dit, j'ai changé de scénario ne voulant pas impliquer des gens que je connais et qui ne lisent pas mon blog.

    RépondreSupprimer
  5. Non, ce n'est pas le genre de mecs qui fait rêver les nanas... on se doute qu'ils plaisent surtout aux mecs... Bon, Nicolas, pour que tu deviennes un Cubby à part entière ;) voici un lien sur un billet de fille parlant de pompiers... (c'est sur Ladies Room, attention c'est hot, et sur le/la "back room"). Et ne rêve pas trop, car Xena est maintenant enceinte et en couple ;))) Tu vois, il te reste encore quelques trucs à accorder, pour ressembler à une vraie fille ;)

    RépondreSupprimer
  6. Un pompier qui lit valeurs actuelles ? Tu nous prends pour des cons.

    RépondreSupprimer
  7. Ah ça a marché finalement ton opération ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  8. Lucia,

    Je débute...

    Rimbus,

    C'est une fiction (et je n'ai pas pris Valeurs Actuelles au hasard : un exemplaire trainait sur le comptoir, l'autre soir).

    Poireau,

    Ouiiiiiii.

    RépondreSupprimer
  9. Je fais un BBQ ce soir à la maison, si tu veux le l'invite et on vous laisse tous les deux derrière un arbre, ça te va ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !