21 avril 2011

Arlette à la Comète

Le dernier billet de Fattorius tombe à point ! « "Alerte à la Comète": voilà un titre qui donnera envie de bouquiner au blogueur Nicolas... C'est ainsi que s'intitule le premier roman de Claude Gonthier, jeune écrivain suisse de 93 ans, qui a exercé les métiers les plus divers (enseignant, agent d'assurance-vie, chef d'entreprise...) avant d'arriver à l'écriture. Et sur la base d'un scénario-catastrophe de science-fiction, "Alerte à la Comète" constitue, pour son auteur, l'occasion de présenter sa vision du monde. »

Hier soir, en début de soirée, il y avait Arlette, à la Comète. Arlette est une dame de 65 ou 70 ans qui a tendance à boire quelques verres dans les bistros mais que je vois assez rarement, alors qu’il y a plus de cinq ans, on se croisait souvent à l’Aéro.

Hier soir, elle m’attendait. Elle m’avait cherché dans tous les bistros et « on » avait fini par lui dire que j’arrivais vers 19h30 à la Comète. Elle voulait que je lui donne une photo que le maire avait vu dans mon blog au moment des municipales, en 2008, où elle dansait avec Abdel, l’ancien patron de l’Aéro.

Je viens de passer un quart d’heure dans mes archives : pas de trace.

Toujours est-il que le Gros Loïc est arrivé et ils ont commencé à faire les cons comme ils faisaient à l’époque, à brailler, à faire hurler le petit chien d’Arlette, au grand désespoir du patron qui ne savait pas quoi faire pour rétablir le calme dans son bistro.

Le gros Loïc a fini par partir et il a fallu que je me réfugie dans les mots fléchés du vieux Joël pour qu’Arlette comprenne que je n’étais pas d’humeur à faire la foire « comme au bon vieux temps », ayant école demain…

6 commentaires:

  1. Les mots fléchés ont de nombreuses vertus, dont cet aspect porte de sortie que tu décris si bien. Merci de faire partager ces ambiances !

    RépondreSupprimer
  2. Quoi ? Elle boit maintenant Laguiller ? Si même la révolution fout le camp alors....

    RépondreSupprimer
  3. Ben quoi ? Elle représente le peuple.

    RépondreSupprimer
  4. Arlette ne s'appelle pas Laguiller, mais Davidson...

    Merci pour le clin d'oeil!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !