07 février 2013

Bon anniversaire de blogueur @GuyBirenbaum

J’ai toujours une impression bizarre quand on me rappelle que Guy Birenbaum a commencé à bloguer après moi alors qu’il me semble qu’il m’a tout appris. Il a réellement commencé à tenir des blogs le 7 février 2006, il y a sept ans aujourd’hui et c’est l’objet de son billet du jour. Pour ma part, j’ai ouvert le présent blog et le blog geek fin octobre 2005 et le blog politique fin décembre 2005. Il se rappelle, aujourd’hui, qu’il avait déjà tenu un blog avant mais qui n’avait duré qu’une semaine. Il l’a retrouvé.

Moi aussi, j’avais un autre blog, avant. Il était hébergé par aol.fr et a donc disparu. J’en parle dans mon premier billet, ici. Je crois bien que je l’ai ouvert un peu par hasard, en 2003 ou 2004. On commençait tout juste à parler des blogs et un jour, mon hébergeur m’a demandé « voulez-vous créer un blog ? » et j’avais cliqué sur « oui » pour savoir ce que c’était. J’y étais très peu actif. Je bloguais un peu en circuit fermé, sans m’occuper des autres blogs. J’y racontais des bêtises mais personne ou presque ne connaissait ce blog, je ne faisais strictement rien pour le connaître. C’est en créant le présent blog que j’ai pris vraiment plaisir à bloguer.

C’est en bloguant qu’on devient blogueur et c’est en bloguant politique que je suis devenu blogueur politique. J’ai alors commencé à m’intéresser aux blogueurs un peu connu, on va dire vers le deuxième trimestre 2006 et deux blogs parmi ceux qui étaient qualifiés d’influents à l’époque (qualificatif idiot que j’ai vite détourné en zinfluent pour parler du mien), celui de Versac et celui de Guy.

On a ainsi quelques souvenirs émus, dans les blogs. Je me rappelle d’une engueulade chez Versac entre lui et Loïc Lemeur. J’avais commenté pour rigoler et le commentaire suivant était de Loïc qui envoyait chier Versac, dont le prénom est Nicolas. C’était du genre : « mais tu délires, Nicolas ! ». C’est à cette époque que j’ai arrêté de signer mes commentaires « Nicolas » et que j’ai choisi « Nicolas J ». Certains blogueurs que j’ai connus à l’époque continuent à m’appeler ainsi.

A cette époque, Guy faisait toujours son billet un peu avant 7 heures du matin et comme je bossais de bonne heure, j’attendais son billet, je lisais, je commentais et je partais bosser (via la douche et la Comète). J’aimais bien commenter chez lui, il avait une meute de fan et c’était le bon vieux temps où les commentateurs allaient visiter les blogs des autres commentateurs. Du coup, ça faisait des visites au mien… Une dizaine par jour (quand on a en tout 40 visites par jour, ce n’est pas rien). Chez Versac, ça marchait aussi mais nous n’avions pas les mêmes horaires.

Je suis ainsi devenu un fidèle, chez lui. C’est le premier blog que je suivais par réflexe. A l’époque, nous n’avions pas d’agrégateur de flux, de bloguerolle dynamique. 6h50, je fonce chez Guy !

C’est chez lui que j’ai connu des gens comme Zgur que j’ai retrouve ensuite dans Twitter et surtout FalconHill qui était déjà un vieux blogueur et une autre forme de référence mais ce n’est que bien après que j’ai réellement connu le Faucon et que nous sommes devenus très proches. Rien que pour ça, merci à Guy.

Un jour, Guy a arrêté son blog (quand il est passé au Post). J’étais le premier commentateur de son dernier billet, du dernier billet d’un des tous premiers blogueurs politiques.

En 2007, j’ai « réformé » ma manière de blogueur. J’ai rencontré d’autres blogueurs, les leftblogs sont nés sous l’impulsion de Potiteeks (Dagrouik, à l’époque) et mon style de blogage (les copains, les liens, …). Versac a arrêté son blog, les algorithmes de Wikio ont changé, … Du coup, en octobre 2008, mon politique s’est retrouvé premier au classement Wikio des blogs politiques. J’étais le « number one kenobi » comme disait Rimbus. Je suis resté comme ça pendant trois ans, indétrônable. Sauf par Guy qui m’a piqué ma place pendant trois ans. J’avais connu des blogueurs politiques zinfluent et j’étais moi-même devenu le zinfluent number one, ce qui m’a appris à relativiser ce bordel, contrairement à un tas de connards.

Entre temps, les Kremlins des Blogs sont nés, la vie se passe… Le 1er août 2009, mon blog politique était arrivé premier du classement général, détrônant d’autres poids lourds, tels que Presse Citron.

Vers juin 2009, en papotant avec Cycee, on a décidé d’organiser un gros Kremlin des Blogs, fin août, à la fin des vacances pour permettre aux provinciaux de se pointer. C’était, de mémoire, le 28 août. Une petite cinquantaine de personnes avaient dit qu’ils venaient (nous étions 45, je crois).

J’attendais les visiteurs à l’entrée du bistro. Un petit bonhomme se pointe et me dit « Salut Nicolas » en me tendant la main. « Salut, t’es qui, toi ? ». « Guy Birenbaum ».

J’en étais tout retourné. En se pointant à ma rencontre de blogueurs, Guy avait validé ma vision des blogs, les copains et tout ça, toujours face aux connards susnommés qui se prenaient au sérieux et ne supportaient pas qu’un type qui raconte des histoires de bistro soit devant eux alors qu’ils écrivaient vachement mieux, étaient vachement plus intelligents et avaient les idées politiques les vachement plus bonnes.

Le lendemain, Guy était rentré voir sa famille en vacances à Trouville. Dans la nuit, il se promenait sur la plage et a assisté à l’intervention des pompiers pour la noyade d’un môme. Il est rentré à la maison et a balancé un tweet, presque désespéré (je suppose qu’il pointait sur un billet de son blog). A l’époque, Twitter n’était pas le bordel qu’il est maintenant. De fait, j’étais peut-être le seul dans les parages, à voir le tweet de Guy. J’avais essayé de le réconforté. Voilà le genre d’épisode qui rapproche les gens…Me voila à réconforter celui qui m'avait tant ému la veille...

Dans son billet nostalgique du jour (il fallait bien que je fasse plus fort que lui, non ?), Guy nous parle de cette époque, cette grande époque des blogs, où les commentaires étaient bien plus important que les billets, que Twitter, …

Finalement, j’ai rencontré Guy assez peu souvent, je crois. Je me rappelle d’une soirée en tout petit comité, à l’Aéro. Il y avait Klaragora, Guy, Dagrouik et Ahmed. Guy m’avait appelé pour me demander si j’avais soif. C’est une question à ne pas me poser.

Remarque ! Il m’a envoyé un DM, ce matin, pour me signaler son billet.

Comme si c’était utile. Je n’ai pas loupé un seul de ses billets sur le DEL et sur son blog actuel depuis sept ans.

34 commentaires:

  1. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Bonjour Nico :o)
    Bon anniversaire à Guy !!! :o)
    BISES !!!!!!!
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  2. (et oui, merci Guy, pour ça et pour bien des choses...)

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Merci. J'aime bien les histoires de copains.

      Supprimer
  4. Joyeux anniversaire Guy (et Nicolas J).

    1. Nicolas m'a fait mon premier lien de blog (link), j'avais moins de 100 followers sur Twitter, Il me suivait déjà, Courageux.
    2. GuyBirenbaum m'avait consacré tout un billet dans la Matinale d'Europe1 (un vrai coup de projecteur!)

    Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  5. Belle évocation.
    Allez zou, la musique de la croisière s'amuse et tout le monde à Deauville !

    Ayant quelque peu pratiqué la discipline à une époque pas si éloignée, je me joins à vous pour souhaiter un bon anniversaire à Guy Birenbaum (à qui j'avais envoyé un truc un jour d'égarement mais qui ne m'en a pas voulu pour autant ( n'était plus éditeur mais évidemment j'étais au courant de rien))

    RépondreSupprimer
  6. Et oui le temps passe.

    Merci de me mentionner, je ne pensais pas t'avoir autant marqué, n'étant pas le plus assidu des blogueurs, ni le plus actif parmi tes commentateurs (coucou ami Falcon).

    Et en passant, bravo pour ta constance de lecture et d'écriture. Perso, je n'y suis jamais arrivé. Et j'ai souvent bloqué devant l'écran blanc bien qu'ayant plein de sujet en tête. mais bon, chacun son truc.

    Et j'avoue, j'aime bien Twitter, sauf qu'il n'est pas si facile de retrouver un vieux tweet, alors qu'un vieux billet de blog ou un vieux commentaire sur le blog d'un autre (si ce dernier ne l'a pas lâchement détruit).

    Alors, continuons et Let's the good time roll, tiens !

    Paz y Salud !

    ET

    Arf !

    Zgur_

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au risque de te décevoir, tu ne m'as pas réellement marqué, c'est juste que la première fois que je t'ai croisé, après, je me suis dit : "tiens ! Je connais ce gars !".

      Merci et tout ça !

      Supprimer
    2. Je me disais aussi ... ;0)

      Arf !

      Zgur_

      Supprimer
  7. Beau billet ! J'espère bien en écrire un comme ça pour toi. Tu es un peu mon Guy à moi !

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas est aussi un peu mon Guy... Y'aurait bien Mehdi aussi mais depuis qu'il est insider à l'Elysée, il blogue plus... arf...
    Magnifique ce billet.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, tu es un peu notre papyblog à nous.

    RépondreSupprimer
  10. J'arrive juste à temps pour te ré-infantiliser, Nicolas.
    Moi je suis là juste pour faire monter l'âge moyen de tes commentateurs, c'est comme ça !!!

    RépondreSupprimer
  11. Bel hommage.
    Je me souviens de Guy: il était passé au premier KdB où j'étais venu. Tu me l'avais présenté mais, coincé dans un coin de table (en bonne compagnie) je n'avais pas que le saluer de loin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un beau KdB. Un hommage à l'amitié !

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !