12 février 2013

Pourquoi l'Amiral Woland ?

Des hordes de facétieux internautes m'ont signalé que j'avais fait deux liens en deux jours vers le blog de l'Amiral Woland. Ça fera trois d'ailleurs. 

Je tiens d'abord à rassurer mes lecteurs. Je ne suis pas amoureux de l'Amiral. Entre nous, il n'y a rien de sexuel. Il lui manque un orifice et deux nichons pour être qualifié de baisable. N'étant pas catholique, je ne suis pas à cheval sur les principes mais il y a des limites : il n'est pas beau. Pas laid non plus d'ailleurs. Je m'en fous. 

C'est Didier Goux qui nous a présenté. Il s'est dit : j'ai deux copains, blogueurs, gros et cons. Ils devraient s'entendre. Il nous a forcés à nous rencontrer dans son territoire. Nous avons accepté pour ne pas lui faire de la peine. C'est d'ailleurs pour lui rendre service que nous buvons du vin à table. 

L'Amiral Woland, Jérémie Unetournée de son vrai nom, est professeur d'équitation dans un lycée privé de jeunes filles dans le 8eme arrondissement de Paris. Privé par opposition à « public ». Il y a plein de jeunes filles, la plupart encore pucelle, du moins pour celles qui n’ont pas choisi l’option « équitation ». Sa femme étant très pieuse ne prend pas la pillule ce qui fait qu'à 26 ans, ils ont déjà six enfants dont un de 18 ans ce qui pourrait sembler suspect alors que ce n'est que le reflet de leur précocité intellectuelle. 

L'Amiral Woland a un tas de défauts en tant que blogueur : il est réactionnaire, catholique, violent dans ses écrits, parfois incompréhensible et j'en passe. L'Amiral Woland a un tas de qualités en tant que blogueur : il est réactionnaire, catholique, violent dans ses écrits, parfois incompréhensible et j'en passe.

Nul n'étant censé ignorer la loi, je ne dévoilerai pas ses qualités et défauts de la vraie vie, à part sa plus grosse tare : il a un BlackBerry et non un iPhone, ce qui complique la tache quand il s'agit de commenter un billet de blog. 

Issu des pieds et d'une longue lignée de la noblesse parisienne, la famille Unetournée de La Poste du Louvre, il n'en demeure pas moins d'une rare simplicité. Il est même sympathique avec le personnel du bistro. A mon avis, cette amabilité n'est qu'une ruse pour être servi plus rapidement mais nous ne lui jetterons pas la pierre. D'ailleurs, à ce sujet, il me semble que nous condamnons tous les deux la lapidation tout comme l'excision et un tas de pratiques que l'on pourrait qualifier de barbares ce qui me le rend plus sympathique que nombre de blogueurs prétendument de gauche. 

Mais je ne suis pas dans mon blog politique. J'y serais, je pourrais condamner certains écrits qui ont tourné la semaine dernière. Ils expliquaient que c'était l'Occident qui avait introduit l'homosexualité en Afrique... Les imbéciles auteurs ne se rendaient même pas compte à quel point ils étaient insultants avec nos amis d'Afrique du nord, du sud, du centre, de Guyane. D'ailleurs, interrogeant Ramdane, Tonnégrande, Karim et Djibril à leur sujet, ils m'ont répondu, en cœur : « on les encule, on est capables d'inventer nos propres conneries nous-mêmes. On est même anthropophages, les guignols du nord de la Méditerranée n'ont rien à nous apprendre à part, peut-être, la fabrication du vin et de la bière. Votre civilisation a tout de même du bon et nous vous remercions de nous avoir colonisés, d’autant qu’auparavant notre bière ressemblait à une lavasse ignoble tout droit issue de l’Egypte des pharaons ». 

Tiens ! Mon iPhone ne connait pas le mot "encule". Faudrait que j'essaie avec un BlackBerry. 

Nous allons maintenant procéder à une analyse de texte. Dans un récent billet, je disais que j'étais excédé par les non catholiques qui se positionnaient à propos du pape. Que dit l'Amiral ?

« Ils ne sont pas catholiques et ils veulent que le pape, à qui ils ne reconnaissent aucune autorité morale, soit comme eux. Je propose de leur déboiter la mâchoire au pied de biche rouillé dans la pisse et de les forcer à se gargariser avec leur propre merde après les avoir gavés aux dragées Fuca. »

Il fait preuve d'une certaine violence que je ne peux pas nier. Je peux vous rassurer : il abuse. Je suis persuadé, par exemple, qu'on pourrait négocier pour limiter la dose à une dragée Fuca. 

Il n'empêche que l'on dit la même chose : lui avec son ton, moi avec le mien ce qui pourrait donner, par exemple : « je me fous du pape, ils peuvent bien mettre qui ils veulent, ce n'est pas lui qui fixe les prix du demi à la Comète ». Et je suis sur qu'il approuverait mes propos d'autant plus qu'il ne boit pas à la Comète. 

Ses écrits ne sont pas dangereux. Ce n'est pas un stratège. Par exemple, il propose de défoncer la mâchoire des imbéciles avant de les forcer à ingurgiter des dragées Fuca sans même se rendre compte qu'ils auront du mal à ingurgiter les dragées avec la gueule défoncée. De là à penser qu'il est un peu con, c'est un pas que je me refuse à franchir (au cas où il ne plaisanterait pas avec ces choses là). 

J'étais parti à faire un billet de trois lignes pour faire un test avec Google et je ne sais plus où j'en suis. Son éloge funèbre, peut-être. J'ai la flemme de me relire. 

Mes amis, nous sommes réunis, ce jour, autour de cette bière pour rendre un premier hommage à l'Amiral Woland, avec un seul l comme à jambon, qui devrait nous quitter au terme d'une longue et douloureuse agonie au cours des soixante prochaines années. Mon iPhone m'apprend que soixante ne prend pas de s au pluriel. Je ne sais pas si le BlackBerry me permettrait de détecter cette horrible faute. 

Déjà, si jeune, il est infâme et réactionnaire. Non ! Pas le BlackBerry mais Jérémie Unetournée de la Poste du Louvre, dit l'Amiral Woland. Dans quelques années, il deviendra con et aigri. Il épousera une quebecoscandinave et vivra reclus en Normandie corrézienne. 

Il me faut conclure, maintenant. J'ai fini mon steak haché de cheval garanti sans bœuf, on n'est jamais trop prudent. 

Ma conclusion ? On rigole plus au bistro et dans les blogs avec les gros réactionnaires qu'avec certains types qui se prétendent d'extrême gauche mais qui sont tellement misérabilistes avec les Africains et les musulmans qu'on se demande s'ils ne sont pas un peu fachos. Juste un peu... Du genre à faire le guet dans les miradors autour du camp qu'ils nous réservent tout en répétant que la loi Godwin a nécessairement été inventée par un juif. 

38 commentaires:

  1. Merde alors... Il en serait presque sympathique.
    Mission accomplie!
    Excellent billet d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Arrête de dire qu'il est sympathique, il fait tout pour paraitre antipathique.

      Supprimer
    2. Euh... Emploi du conditionnel + mot "presque"... On n'y est pas encore hein... Qu'il se rassure!

      Supprimer
    3. Je confirme : l'Amiral Woland n'est absolument pas sympathique. De plus, on le sent parfaitement capable d'envahir la Pologne si jamais il rencontre des gens qui le poussent à boire – ce qui, heureusement, ne lui est encore jamais arrivé.

      Supprimer
    4. Mais qu'est-ce qu'on a à foutre de la Pologne ?

      Supprimer
  2. Il est beau ce billet :) Par contre, de part sa profession, l'Amiral aime t'il les lasagnes ? (les chevaux... bon je sors)

    Mais juste avant, c'est un blog que tu m'as fait découvrir, et j'adore son écriture.
    J'imagine qu'à table il ne doit pas être désagréable non plus...

    RépondreSupprimer
  3. Mais qu'est-ce qui vous prend, il n'est même pas mort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça pas mort ? On ne peut quand même pas être vivant et nauséabonder à ce point, ce serait trop affreux !

      Supprimer
  4. Ciel! Me voici découvert! (Smiley avec un clin d'oeil torve toussa).

    RépondreSupprimer
  5. Bouh je me sens gros :)

    RépondreSupprimer
  6. Et puis Woland, c'est un vrai. Ce n'est pas parce que lui et sa femme sont pieux que vous le convaincrez que le Christ a été empalé. Ce n'est pas demain qu'il fera le signe du pal en entrant dans une église... Je sais, je me répète, mais ça m'a tellement fait marrer...

    Ceci dit, bravo, votre éloge funèbre va attirer toute la nauséabonderie réactionnaire: or la réacosphère a parfois besoin d'être rameutée pour se compter et s'organiser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... Ne leurs dites pas que je suis aussi un blogueur gauchiste...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Tu n'es ni juif ni africain mais Lyonnais. Vois l'échange que tu as eu avec Suzanne et le billet qu'elle a fait.

      Surtout, tu as vu le machin que j'ai envoyé dans les leftblogs vendredi (je crois) ? Ceci. Un racisme se développe dans les milieux d'extrême gauche. Il est cumulé avec une assimilation de la race et de la religion. Je résume : un arabe est forcément Musulman. C'est raciste.

      Aussi, quand on critique les musulmans, ce que je fais comme je critique les cathos (parce que je suis un vil gauchiste) et que font les réactionnaires (parce que les musulmans "imposent" une autre culture), on est traités de racistes, ce qui n'a strictement rien à voir. Et l'amalgame est dangereux ET raciste puisqu'il veut dire : "ces gens ont bien le droit d'avoir leur religion même si on n'est pas d'accord avec elle".

      Enfin, quand je dis qu'il faut empêcher les terroristes Maliens d'envahir Bamako et qu'on me répond que les pratiques louches liées à la charia sont la nature des habitants de la là-bas, c'est odieusement raciste.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oui, mais il est un peu débutant côté grossitude. Si on ne le forme pas il risque de finit à moins de 130 kg à 40 ans.

      Supprimer
    2. Oui, mais c'est à lui de faire un effort s'il veut vraiment être gros.

      Supprimer
  9. •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰
    Coucou Nico ! :o)
    Ce que je retiens c'est que tu n'es pas amoureux de l'Amiral ... donc la fête des amoureux demain ne sera pas un tête à tête avec lui ? ;o) LOL
    Je te souhaite une belle journée Nico
    et je t'envoie de gros bisous !!!
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer
  10. J'adore les posts de Nancy. Alors que je fuis les smileys, le rose bonbon, les lol, les bisous et bisettes dans les commentaires, j'aime beaucoup les passages de Nancy. On dirait un papillon qui volette, qui se pose et repart.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ! Figurez-vous qu'elle habite à l'autre bout du monde (et donc publie son billet très tôt le matin) et qu'une des premières choses que je fais, le matin, est d'aller voir son blog (très commenté, d'ailleurs) pour avoir un peu de fraicheur.

      Supprimer
    2. C'est vrai, je viens de m'abonner.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !