28 septembre 2013

Un mort !

Des années que je le connaissais, François. Un type très maigre. Très très maigre. Un peu comme El Camino. Il était souvent à l'Amandine et parfois à l'Aéro. Corinne qui m'a annoncé la mauvaise nouvelle m'a dit : mais si ! Vous le connaissez ! Il lisait toujours des gros livres. 

Effectivement ! Il lisait des gros livres au comptoir. Un jour, je m'étais foutu de sa gueule et lui avait demandé s'il les achetait au poids. 

Je n'avais pas spécialement de sympathie pour lui mais il était dans les meubles. Toujours au comptoir avec des très gros livres alors qu'il était maigre comme un clou. 

Je viens d'en parler au vieux Joel : tu connaissais François ? Non. Un type très maigre avec un gros livre. Ah oui, il est mort ?

Oui, dimanche. Les pompiers l'ont trouvé mercredi.

Encore un type qui était seul. 

Salut François !

12 commentaires:

  1. Que ton ami repose en paix.
    Ce qui est le plus triste c'est de partir seul.

    Biz Nico

    RépondreSupprimer
  2. Oui, triste nouvelle à tous égards.
    Bz

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Ouais. C'est dingue comment un type peut manquer. Je ne suis pas allé à l'Amàdine ce soir de peut de tomber sur un vide.

      Supprimer
  4. Ben oui, les vieux meubles font partie du paysage et on ne les remarque plus à force...C'est quand ils ne sont plus là qu'on se rappelle d'eux...J'ai au moins un point commun avec François...Je lis des gros livres...Mais je ne suis pas maigre ! Beau billet qui m'a ému...Il reste encore des traces d'humanité quelque part...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De moins en moins. Il est mort seul.

      Supprimer
    2. C'est vrai, un gros livre ne remplacera jamais une grosse femme ou un gros homme ... non, ne me remercie pas, enfoncer les portes ouvertes je sais faire.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !