03 septembre 2013

Boire des bière en mémoire des soldats tombés pendant la grande guerre

Quelle belle initiative ! "Theatrum Belli ne propose pas un énième colloque sur cette guerre mais un geste qui serait hautement symbolique et qui, dans cette période de crise, ne coûterait pas un sou pour la collectivité. Alors qu’un colloque où une cérémonie ne touchent que quelques centaines, voire quelques milliers de personnes, ici toute les communautés nationales seraient conviées à participer.

Theatrum Belli propose que les vivants d’aujourd’hui se retrouvent dans la rue le 4 août 2014 à midi avec une chope de bière et qu’ils lèvent ensemble dans une communion mémorielle leur verre en l’honneur des soldats en même temps que résonnent les cloches des églises ainsi que les alarmes des mairies."


A propos de la première guerre mondiale, je vous invite à suivre Mémorial14-18.net qui tient une chronique "100 ans après".

Vous pouvez aussi lire Koltchak qui fait quelques billets sur le sujet, à l'occasion, comme ici (attention, blogueurs gauchistes, certains billets piquent les yeux !).

21 commentaires:

  1. Pour moi ce sera un Coca Light mais le cœur y sera et je lèverai mon verre avec vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Santé ! Et attention au décalage horaire !

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison, il faudra que je prenne mes précautions pour être à l'heure exacte (quitte à me réveiller en pleine nuit s'il le faut :) Rires ... ! :o) :o) :o)

      Supprimer
  2. Que pensez des musulmans qui ne boivent pas d'alcool ?
    Bon j'ai bien une idée, et si on buvait à leurs place

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, mais il doit bien y en avoir

      Supprimer
    2. Il y a de la bière sans alcool ;) (oui je sais, de la bière sans alcool c'est un peu une hérésie, mais ça devrait régler le problème ^^)

      Supprimer
    3. Guillaume, il n'y a pas de bière sans alcool. Il y a des bières avec une très faible dose d'alcool. Elles ont mauvaise réputation mais elles ne sont pas si mauvaises que ça. Ca m'arrive d'en boire, par exemple quand je dois prendre la voiture.

      Supprimer
    4. Ha ? Tiens donc. J'avoue ne m'être jamais vraiment intéressé à la question. J'en ai profité pour me renseigner et découvrir une législation étonnante à ce sujet selon les pays. J'aurais appris quelque chose :) En tout cas j'ai également lu au passage que la bière sans alcool fait débat dans le culte musulman. Cela dépend des croyants, apparemment.

      Supprimer
    5. J'en ai bu des seaux ! (à une époque, je bossais près de chez moi et j'arrivais de bonne heure, je buvais donc de la "BSA" en début de soirée). La première BSA sortie en France était mauvaise au goût. La BSA n'a donc pas une bonne cote. Depuis sont arrivés à Buckler et Kro qui sont très correctes. Ca ne vaut évidemment pas une vraie bière mais c'est meilleur qu'un tas de saloperies...

      Mais par définition, la bière est alcoolisée. Ainsi, les bières "sans alcool" sont faites selon les mêmes procédés que la bière normale (contrairement à d'autres boissons dites sans alcool).

      Quant aux musulmans...

      Supprimer
    6. La bière dite sans alcool est également interdite aux musulmans. Lorsque cette saloperie a été largement commercialisée, un docteur de la foi d'aL Azhar avait expliqué que si l'ivresse est interdite, faire semblant de s'enivrer est également un péché.

      Supprimer
    7. Pourtant, il me semble qu'elle est bien répandue en Arabie.

      Supprimer
    8. Au sens strict (péninsule), ou général (tous les coins où on jacte arabe) ? Ceci dit, dans le silence des innombrables palais du très prolifique clan des ibn saoud, l'alcool coule à flots. Ils s'arrangent avec le ciel en achetant leur paradis en finançant tous les mouvements fondamentalistes.

      Supprimer
    9. Au sens péninsule.

      Et je vois bien les musulmans près de chez moi.

      Supprimer
  3. Une grande chope pour la grande guerre, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ! Ca me fait penser que je te dois une réponse quelque part (j'ai été interrompu).

      Supprimer
  4. "Passchendaele"... je suis allé là-bas il y a deux ans. C'est à quelques kilomètres d'Ypres.

    C'est là que mon grand-oncle (fiancé à l'époque à celle qui allait devenir plus tard ma grand-mère) est tombé, en octobre 14.

    A Ypres, il y a un monument en forme d'arche, avec les noms des 300 000 soldats britanniques qui n'en sont jamais revenus.

    RépondreSupprimer
  5. Au fait, j'ai laissé un commentaire chez Koltchak.... çà va lui faire de la peine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas. Mais n'aborde pas tous les sujets avec lui : dans la mesure où on est en profond désaccord sur certains points, on a tous les deux compris que ce n'était pas la peine de discuter de certains trucs (ce qu'on faisait au départ) ce qui fait qu'on a maintenant des relations très cordiales.

      N.B. : je ne réponds pas à tous tes commentaires, ici, je suis à la bourre. Mais je lis et apprécie tout. Merci...

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !