13 décembre 2011

Tours de chauffe

C’est avec mon iPhone que j’ai pris cette photo de @detoutderien, en fin de soirée, hier. S'il a un point commun important avec Jim, autre colocataire notoire de mon modeste appartement de banlieue, c’est sa capacité à trouver le sommeil relativement rapidement. Sans compter le fait que, quand ils passent une nuit à la maison, j’ai assez de mal à travailler le lendemain. Je ne sais pas pourquoi.

La précédente fois où il avait couché à la maison, c’était à l’occasion d’un notable Kremlin des Blogs, en la présence de Monsieur et Madame Poireau et Louis. Je me rappelle parfaitement du coucher de @Detoutderien : il a balancé Louis de mon canapé en disant « Casse toi, je dors ». Hier soir, c’était un peu pareil ses propos étaient un peu moins précis : « Bon, hop, je dors. » me laissant tout seul avec mon ordinateur et la bouteille de rouge après avoir fini la charcuterie mais sans entamer le fromage.

L’homme marié en provenance de Tours est fragile. C’est scientifiquement prouvé. Quelques bières en ma compagnie et il se prend d’une furieuse envie de dormir. Ce compte rendu de soirée est dédié à ses compatriotes Dadavidov et Matfanus qui attendent mon récit avec la plus grande méchanceté dont ils sont capables. J’espère que d’autres tourangeaux, tels Catherine, Dominique et Christophe ne liront pas ce billet qui porte atteinte à la mémoire de Jean Royer.

Je rappelle à nos lecteurs les plus jeunes que Jean Royer fut maire de Tours pendant une petite quarantaine damnée et nous a quittés en début d’année, pas spécialement fâché mais un peu mort.

Ce n’est pas lui qui a dit : « Putain, burp, il est pas v’nu, c’t’empaffé de Balmeyer. Hips. » mais bien @Detoutderien dans un étrange moment de lucidité.

Message personnel : Madame Detoutderien, quand votre époux dit qu’il a une formation au Kremlin-Bicêtre qui commence à 7 heures du matin et qu’il est obligé de venir à la maison, n’oubliez surtout pas qu’aucune formation ne commence avant 9h30 et que la Comète est précisément sur le trajet entre le métro et chez moi, où j’étais OBLIGE de lui donner rendez-vous, ne connaissant pas le code, en bas de chez moi, qui lui aurait permis d’entrer dans le hall de l’immeuble où se trouve le Digicode.

Pourtant, je n’étais pas à la Comète quand il était arrivé. J’étais à l’Amandine puisque Corinne et sa mère rentraient de vacances ce soir là et que nous avions rendez-vous. Je suppose donc que Tonnégrande et le vieux Joël ont profité de mon absence momentannée (je laisse les deux « n » en hommage à une illustre faute d’orthographe que j’avais laissée dans un logiciel pour distributeur de billets lors de mon tendre début de carrière : « Ce distributeur est momentannément hors service » s’affichait ainsi à l’occasion sur environ 2000 bécanes nuisant à l’image de marque de la grande banque nationalisée qui a eu des problèmes dans le début des années 90 mais dont je ne peux citer le nom)(ma parenthèse est trop grande, je ne sais plus quelle connerie je voulais dire). (je reprends).

Je suppose donc que Tonnégrande et le vieux Joël ont profité de mon absence temporaire pour obliger Gaël à boire plus que de raison.

C’est mal.

Ce matin, au réveil (le mien, parce que le sien n’était pas encore garanti), j’ai constaté qu’il n’avait pas bougé à part qu’il s’était recouvert de la couette, ce qui est la moindre des choses.

Il a réussi à se lever avant que je parte au boulot, ce qui est la preuve qu’il y a un bon dieu pour les ivrognes Tourangeaux. J’espère que sa formation n’était pas sous forme « participative ».

Pour ma part, je concède que je convertirais bien ma pause déjeuner en petite sieste. Burp aussi.

Il serait néanmoins malhonnête de ma part de ne pas dire que @Detoutderien n'a souillé aucun jeune chef d'entreprise.

10 commentaires:

  1. Burp... La formation se passe merveilleusement bien, on ne me demande rien

    RépondreSupprimer
  2. Tu es quand même un peu mesquin de balancer à Madame Detoutderien, la vérité sur les horaires de formation. Tu verras si un jour, il y a une Madame@jegoun...

    RépondreSupprimer
  3. Quoi? Gaël est en région parisienne?

    RépondreSupprimer
  4. El Camino,

    Oui ! Mais pour le travail, il ne devait pas boire, je n'ai donc pas invité les potes...

    Yann,

    Elle ne lit pas mes blogs.

    Gaël,

    Ouf !

    RépondreSupprimer
  5. Le formateur vient de monter sa boite, il ferme les yeux sur tout ! ...
    Allez, du balai, retour du Gaël à la case maison pour se faire enguirlander par sa wife ! ...

    RépondreSupprimer
  6. C'est pas ça que j'ai dit ! ... Vilain mal poli! ...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !