15 octobre 2012

J'avais oublié de parler de ma voiture !

J'ai bien parlé de ma voiture de location mais j'ai oublié les détails que j'aurais pu raconter dans mon traditionnel billet du samedi après-midi quand je suis à Loudéac.

J'arrive à l'agence et ils me proposent le choix entre un monospace de je ne sais plus quelle marque étrangère et une 5008 que je choisis.

J'arrive dans le parking souterrain à l'endroit indiqué sur le truc et, comme toujours, je clique le machin pour ouvrir les portes ce qui permet de repérer la voiture à ses clignotants. Il ne se passe rien.

Je vois néanmoins une grosse Peugeot. Je regarde les papiers et la plaque : c'était bien la mienne.

J'ouvre avec la clé (un geste que je n'avais peut-être pas fait depuis 20 ans). Je monte dedans, elle démarre. Un gros avantage de cette voiture (avec le confort de route) est la facilité avec laquelle on réglé la position du siège, la hauteur du volant, les rétros... Du coup, je suis parti très rapidement. Tant pis pour le "bip" en panne.

J'ai très vite remarqué que le gilet jaune, dans le vide poche de la portière droite n'était pas dans son emballage. J'en ai tiré la conclusion que les précédents utilisateurs avaient eu une panne.

En sortant du parking, j'ai remarqué qu'un truc clignotait sur l'écran central de l'ordinateur de bord. C'était l'heure. Elle était à zéro.

Ça faisait beaucoup de trucs louches mais j'ai décidé de prendre la route quand même.

Je mets la radio. Ça tombe bien, c'était affiché "France Info" sur l'écran : je n'aurais pas à chercher. Pas de bol ! Ce n'était pas la bonne fréquence. Bon. On ne change pas de voiture pour un prétexte aussi futile mais le cumul...

Je me décide à régler l'heure. Je clique sur "setup" et le menu s'affiche en Espagnol. Allons bon ! Je trouve néanmoins l'option pour régler l'heure et la date. Ouf. Je me décide à régler la langue parce que j'aime bien jouer avec l'ordinateur de bord dans les bouchons.

Je ne sais pas comment on dit "langue" en Espagnol. Il me fallait donc chercher dans tous les menus ce qui ressemblait à un choix de langue. Par bol, c'était le premier. Ma voiture était opérationnelle.

Je m'arrête environ une heure plus tard, toujours à la même station, la première après le péage (comme je me lève plus tard que d'habitude, j'arrive toujours à la Comète à une heure où il n'y à plus de croissants donc à midi j'ai très fin ! Il faudrait que je pense à ça lors de mon prochain séjour en Bretagne).

En sortant, je fais une photo pour le billet que j'ai publié à ce moment.

Machinalement, je ferme les portes avec la télécommande. Ça marche. Tiens ! Je clique à nouveau, ça ouvre les portes. De fait le système était réparé. Je mange. Je sors, vais pour ouvrir la voiture avec le bip : rien à faire.

Tout au long du week-end ça a été pareil. Le bip ne marchait plus si je laissais la voiture plus de dix minutes.

Je vais pour repartir. L'heure était revenue à zéro. Basta ! Qu'elle y reste.

En partant de Paris, j'avais activé le guidage GPS. Plus pour m'amuser que pour me guider, je connais la route.

Avant de repartir de ma station, je regarde le paramétrage du GPS parce que je n'avais pas de son. Effectivement le volume était à zéro. Je l'ai remis mais je n'ai jamais eu le son...

A part ça, le GPS m'a joué aussi quelques tours. Le plus drôle étant au retour quand il s'est remis en marche tout seul suite à un arrêt et a décidé de me reguider vers la maison de ma mère alors que je l'avais désactivé pour le week-end. Pas ma mère, le GPS, abruti.

A part ça c'est une excellente voiture. À noter en particulier une sixième vitesse qui permet réellement d'accélérer dès 90 km/h.

15 commentaires:

  1. C'est beau la technologie française (pourvu que çà dure, hein, parce que PSA...)

    RépondreSupprimer
  2. Il est vrai qu'en Bretagne, nous sommes ravitaillés par les corbeaux (et à Loudéac, en plus !) Pas étonnant que nos modernes destriers technologiques aient du mal à se frayer un passage dans les ornières fréquentées par la charrette de l'Ankou...Au fait, c'est quoi une 2008 ?

    RépondreSupprimer
  3. ça me fait penser aux Vacances de Monsieur HULOT ! ... Mais là, c'est la bagnole qui fait les bourdes ! :DDD Tu devrais écrire un scénario !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non ! Je n'ai aucune imagination, je ne peux que "romancer" des faits réels.

      Supprimer
  4. Je crois bien que les faits réels suffiraient ! :DDD

    RépondreSupprimer
  5. *** Coucou Nico ! Finalement la voiture de location t'a convenu et tant mieux. :o) Bises et merci pour ce récit de tes aventures que j'aime suivre. ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà levée ? Je ne comprends rien au décalage horaire...

      De rien, bonne journée !

      Supprimer
  6. Bon du coup tout merdait mais ça a roulé quand même. A partir de là, tu ébauches un scénario à deux personnages ta mère /le GPS ( conflit/road-movie/vengeance/polar/drame amoureux (le GPS ne voulait-il pas REVENIR vers ta mère ?) où tu incorpores un flic ripou proche de la retraite mais qui continue à se compromettre (Didier Goux, par exemple), et qui attend les amoureux dans une station service pour une affaire louche mais tempérée par leur amour mutuel (tu peux coller des mômes et une femme au GPS, hein),et tu l'as, ton scénario.
    Ceci dit, le tien est quand même mieux.

    RépondreSupprimer
  7. Voiture caractérielle, abandonnique et capricieuse, sans doute jalouse de ta mère ... en tous les cas Oedipe mal réglé, comme le bip, le GPS, l'heure et la radio.
    A rendre à Freud de toute urgence .

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !