29 août 2014

La branche Le Lousse de Guingamp (et Quintin, Saint-Brieuc,...)

Dans ma série de billets généalogiques, j’ai traité l’ascendance de mon grand-père paternel et de la mère de ma grand-mère paternelle. Il me reste donc son père, Yves Benjamin Le Lousse, maître torpilleur de son Etat, officier mécanicien. Alors que les deux autres branches sont issues de Plouha et Plourivo, l’arrière-grand-père vient de beaucoup plus loin : Guingamp.

Il y est né le 3 octobre 1876. Il est mort à 47 ans, le 19 novembre 1923. Son père, Jean Marie Jules Le Lousse, était marié à sa mère, Anayse Marie Marie dans le nom de laquelle je ne fais aucune faute, sauf si les registres sont erronés.  Nous y reviendrons, mais intéressons-nous à Jean-Marie Le Lousse qui était meunier. Né et mort à Guingamp les 25 avril 1841 et 5 février 1904. Son père était Yves-Marie Le Lousse et sa mère Yvonne Jacquemine Chambria.

Yves Marie Le Lousse était plâtrier-peintre. Il est né le 7 juin 1807 à Quintin (à une trentaine de kilomètre au sud-est de Guingamp – et à peu près autant au nord de Loudéac, d’ailleurs). Il est mort à Guingamp le 23 juin 1865 et avait pour parents Charles François Le Lousse et Marie Grabrielle Corantine.

Charles François Le Lousse état plafonneur et plâtrier. Né et mort à Quintin le 28 octobre 1758 et le 26 février 1817, il s’est marié deux fois. Ses géniteurs étaient Nicolas Le Lousse et Marie Le Grand. Nicolas est probablement né à Gungamp du fait de Guillaume Le Lousse et Marie Pédron. La lignée Le Lousse s’arrête là. Marie Le Grand, née et morte à Quintin, le 1er avril 1736 et le 6 octobre 73, de Charles Le Grand et Noëlle Cléro dont on ne sait rien.

Marie Gabrielle Corantine est née à Tréguier le 7 septembre 1780 ce qui nous fait une nouvelle origine pour la famille même si cela n’est pas très loin, une soixantaine de kilomètres de Quintin, tout de même, où elle est morte le 30 mai 1847. On a aucune idée de son ascendance…

Yvonne Jacquemine Chambria est né à Saint Brieuc le 27 février 1810 et morte à Guingamp le 19 mai 1866. Encore une autre origine, donc. Cette branche était dispersée, contrairement aux autres… Son père était Augustin Marie Chambria et sa mère Yvonne Perinne Mathurine Gautier. Cette brave lingère est née le 2 novembre 1783 à Saint Brieuc et probablement morte en 1830. Son père était Charles Gautier et sa mère Mathurine Le Mée.

Augustin Chambria était mère tailleur à Saint Brieuc où il est né, le 9 décembre 1782. Il est mort en 1830. Son père était Jean-Claude Chambriard (encore une erreur dans les registres quand il a déclaré son fils…), sa mère Jeanne Huet. Aie. Il est né à Celle sur Tiers, dans le Puy de Dôme. Le prénom de sa mère était Jeanne. A propos de Jeanne, Jeanne Huet est née à Saint Brieuc de Jean Huet et Jeanne Denis. On ne sait rien de plus.

C’était une branche très courte, issue de Guingamp, Quintin et Saint Brieuc, mais aussi de très loin, le Puy de Dôme, ce que je ne savais pas…

Revenons donc à Anayse Marie Marie. Madame Marie. Son prénom étant louche, je suppose qu’il y a eu un bug informatique. Néanmoins on trouve quelques personnes, pas en France, qui ont Anayse comme prénom…

Toujours est-il qu’elle est née à Guingamp le 17 septembre 1845 et elle est morte à Pleudaniel le 19 octobre 1920. Je ne sais pas ce qu’elle est partie foutre là-bas. Son père Pierre-Ollivier Marie et sa mère Jacquette Briand couchaient en ensemble. Pierre Ollivier était pannetier. Né et mort à Guingamp les 11 janvier 1817 et 12 novembre 1867, de parents de sexes différents : Pierre Marie Marie (1773 – 1844) et Marie Jacquette Guillossou (également née en 1773 mais elle est moins loquace quant à la date de sa mort).  

Jacquette Briand est originaire de Grâces (commune qui jouxte Guingamp) où elle est née le 7 juillet 1810 et est morte à Guingamp le 9 décembre 1875. Son père était François Briand (1768 – 1810, cultivateur) et sa mère Marie-Jeanne Le Natur (1768 – 1810, comme son époux, ce qui est louche).

Cette branche aussi était très courte.

Toujours est-il que dans son billet que j’avais un ancêtre recensé qui ne venait pas de Bretagne ce qui me surprend…


Je suis donc un enfant d’immigré. 

2 commentaires:

  1. "où elle est née le 7 juillet 1810 et est morte à Guingamp le 9 décembre 1975."

    Waouh ! L'air de Grâces de de Guingamp vous a un un petit quelque chose de vivifiant....!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !