25 août 2014

Les cougars du Constantinople

De retour de Bretagne, je suis arrivé vers 14 heures à Bicêtre, hier, et me suis arrêté à la Comète, envahis moi par la faim et elle par quelques copains. Le demi apéritif bu, j'ai déjeuné et, chose étrange, je n'avais pas faim. Une sieste à la maison et me voilà affamé vers 19h. Je sors. La Comète n’était pas encore fermée, Jean-Claude, le serveur avait seulement commencé à ranger la terrasse. Le vieux Joël était au comptoir avec Ali et Marcel Le Fiacre. Quatre dames (disons entre 55 et 70 ans) étaient en terrasse à boire du Champagne. Deux étant des "copines", je vais les saluer. Je mets copine entre guillemets. Disons qu'à force de faire la fermeture du bistro plusieurs fois par mois ensemble, une vraie sympathie s'est installée.

Le décor est planté.

Jean-Claude continue ce qu'il a à faire. Moi aussi. Les copains partent. Les filles s'en vont seules ou par deux, reviennent, repartent,... Je finis par me retrouver seul avec Jean-Claude. Tiens ! Il faut que je vous parle de lui. 60 65 ans. 110 120 kilos. Obsédé par le cul et par le rugby. Fêtard invétéré. Je décide d'aller dîner au Constantinople mais d'attendre la fin du ménage : j'ai horreur de laisser le loufiat tout seul.

Il commence à ronchonner : faut que je me dépêche, les vieilles m'attendent au Constantinople. Au fait, ça te dit de te joindre à nous ?

C'est comme ça que je me suis retrouvé attablé avec quatre « anciennes » et un vieux loufiat.

Le Constantinople est comme son nom l'indique un restaurant grec qui vend de la bouffe turque. Près de l'entrée, ils font des trucs (kebabs,...) à emporter. Il y a toujours une foule incroyable. Quand on arrive à la traverser, on se retrouve dans une salle très sympathique, "reposante", assez grande (60 places ?). Il y avait hier une vingtaine de personnes attablées. La bouffe est sans intérêt (viande grillée avec toujours le même accompagnement : frites surgelées, boulgour, salade, oignons, tomates,..). Le pinard est mauvais. Les serveuses sont mignonnes et efficaces. Le service est rapide. En principe, je n’y mange que tout seul quand je n’ai pas envie de rester à la maison. Il y a une quinzaine d’années, on y allait parfois, avec des potes. Hips…


Quand nous sommes arrivées, il manquait une des dames. Elle était partie ramener son petit chien à la maison. Oui, je sais, j’aurais dû préciser plus tôt qu’il y avait un petit chien pour mieux décrire la première scène.

Les trois restantes avaient commandé leurs entrées mais elles n’avaient pas faim. Du coup, avec Jean-Claude, on s’est partagé trois entrées. Elles sont très bonnes, je ne savais pas. Sauf qu’elles sont pleines de tomates, ce qui m’oblige à faire le tri.

Elles avaient commandé une bouteille de rosé turc (quelle idée !). Mais elle ne l’avait pas trouvé bon. Avec Jean-Claude…

La quatrième est revenue. On a commandé les plats (des brochettes d’agneau pour moi). Les dames n’avaient pas fin. Elles ont mangé la salade et les tomates. Avec Jean-Claude, on a mangé la viande. On a commandé une bouteille de vin français. Elles ont pris leur dose.

A 23 heures, je les ai laissés…

Ca ne m’étonnerait pas que Jean-Claude ait terminé chez l’une d’elle. Celle avec des lunettes, je parie.

Les cougars de Bicêtre.



21 commentaires:

  1. Avec un peu d'entrainement à l'écriture, ça aurait pu faire un texte intéressant !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux aussi aller chier ailleurs. Tes commentaires dans intérêt de petit con prétentieux qui se croit drôle lassent.

      Supprimer
    2. Y'avait pourtant toujours du papier...

      Supprimer
  2. Vive l'amour !
    (grâce à votre billet, quelques vieilles dames vont vouloir goûter à la cuisine turco grecque, et aux charmes du rugbymen bien potelé...)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. LOL
    On en apprend de "belles" ! ;o)

    Bises Nico et bon mardi !

    RépondreSupprimer
  5. Sont bien aimables les cougars .... Lucette ? celle avec les lunettes? la plus jeune je parie!

    RépondreSupprimer
  6. Et merde, c'est pas à Loudia qu'on a ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les soeurs Soulabaille sont connues...

      Supprimer
    2. Ben oui, j'espère que tu connais mieux les vieilles de la région que moi !

      Supprimer
    3. Vieilles qui sont plus jeunes que moi

      Supprimer
  7. Et hop ! un bisou déposé sur ton blog ce mercredi !

    Bonne journée Nico ! :o)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !