15 août 2014

Tours rapide

Premier hôtel : "ah non, nous sommes complets, monsieur". Deuxième hôtel : "ah non, monsieur, nous n'avons plus une chambre de libre, d'ailleurs vous n'en trouverez pas à Tours, il faut au minimum aller à Saumur ou à Blois". Je n'ai absolument rien contre ces patelins mais l'objet de ma deuxième soirée à Tours était de la passer chez @JM37000, à l'Epée Royale, place Plumereau... Je ne pouvais quand même pas passer une deuxième soirée chez Gaël, il se serait senti obligé de m'accompagner et son épouse n'aurait pas du tout apprécié. 

Une seule solution : aller boire une bière avec Gaël pour réfléchir à la situation. Il a pris un Perrier... Je consulte internet : il parait que l'offre d'hôtel est satisfaisante à Tours mais il semblerait que les agences de voyage se soient donnés le mot pour organiser des séjours "dans les châteaux de La Loire" en cette période... Depuis que le Tramway est opérationnel, ces clowns préfèrent faire séjourner les touristes dans ce trou.

J'ai alors envisagé de prendre un TGV vers 21 ou 22 heures, ce soir, pour rentrer à Paris, mais je ne le sentais pas. J'ai donc pris le premier train. J'ai d'ailleurs failli ne pas pouvoir monter dedans à Saint-Pierre-des-Corps, tellement il y avait demande et tant la marche est haute ! Elle est bien à 40 centimètres. Je me demande comment font les personnes âgées et les LMR (Lascars à Mobilité Réduite). 

J'arrive à Bicêtre : la Comète est fermée pour le 15 août.

Hop ! A la sieste !

Ces vacances sont quand même particulières même si j'adore ce rythme... J'ai loupé mon premier voyage, prévu chez Trublyonne, à Lyon.

Je vous explique : j'ai les doigts qui me démangent n'ayant rien foutu dans les blogs depuis une semaine. Il y a deux semaines, je devais passer le week-end en Bretagne mais j'ai trop tardé à m'organiser : n'ayant pas prévenu la famille, ça aurait été un peu le bordel. Du coup, je me suis dit : hop, t'as qu'à y aller mardi ou mercredi. Et j'ai encore tardé, je suis parti le jeudi et je suis revenu à Paris le lundi. Pendant le week-end, j'ai prévenu Trublyonne que je comptais passer à Lyon le mardi ou le mercredi... Elle a été très polie et ne m'a pas dit ce qu'elle avait sur le cœur, à savoir, probablement : hé ho connard c'est la semaine dernière que tu devais passer.

J'avais laissé filer une semaine de vacances, à pratiquer mes activités favorites : dormir, glander dans les blogs, aller prendre l'apéro à l'Amandine, déjeuner à La Comète, faire la sieste, aller faire un tour et rejoindre les copains à la Comète, ce que j'ai fait du samedi au mercredi puis du mardi au jeudi.

Bien décidé à aller à Tours, j'ai donc contacté Gaël par les blogs interposés : salut, je passe ce week-end... Il a été très poli et ne m'a pas dit ce qu'il avait probablement sur le cœur à savoir, probablement : hé ho, connard c'est le week-end dernier que tu devais passer. Il m'a donc répondu : bon ben t'as qu'à venir demain, après je ne peux plus...

C'est tout moi : j'ai déjà annulé deux trucs mais je suis en retard d'une semaine pour mes vacances puisque je comptais passer une petite semaine en Bretagne... On verra mardi ou mercredi.

J'ai une sieste à faire avant d'aller à l'Aéro.

10 commentaires:

  1. Tu crois que je vais m'abaisser à prendre le train avec des gens que je ne connais pas et qui ne sont pas de ma classe ?
    Alors les marches trop hautes, je m'en contrefout sauf si c'est pour rentrer dans un bar

    RépondreSupprimer
  2. 40 cm !Tu perds en souplesse ce que tu gagne en... clairvoyance !

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'as pas essayé l'Hotel des Ventes, l'Hotel de Police ou l'Autel de la Cathédrale ?

    RépondreSupprimer
  4. J'espère que t'as pris le temps de t'en gratter une, au moins !

    RépondreSupprimer
  5. mon épouse a très bien pris ta visite, puisque par ton acquiescement tu m'en a mis pour trois ans de chantier supplémentaire ! :)

    (tu avais déjà eu un problème de marche dans le train à Saint Pierre, remonte ton jean bordayle !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas mon jean qui est trop bas mais mon ventre.

      Supprimer
    2. ah là c'est plus dur à remonter en effet

      Supprimer
    3. Ben oui.

      Tu pourrais pas répondre aux commentateurs ci-dessus. J'ai la flemme. Y compris à Daniel Duret qui ne connaît pas son père.

      Supprimer
    4. hé ho je suis au boulot moi ! faignasse de vacancier !

      Supprimer
    5. Ah ça ! Pour enculer des bouquetins pendant que les autres bossent, tu es fort.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !