21 mai 2010

Con à ce point...

La première question qui s'impose est : "qui attaque qui". Moi, je m'en fous. Je m'en vais faire un lien de complaisance vers mon copain Rimbus. Vous pourrez juger. C'était hier, à 23h40. L'industrie du Prozac est en difficulté.

Ce type semble fou. Tout simplement. Je ne sais plus quoi faire pour que sa réputation de vieux con aigri reste entre nous.




6 commentaires:

  1. C'est simple c'est comme dans la vraie vie les gens que tu prends pour des cons ou des emmerdeurs tu les oublies. Defollowe le et ne prête plus attention a ses tweets il se lassera tout seul.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas toute l'histoire, mais elle a l'air velue... Pas sur que j'ai tellement envie que ça de la suivre de retour de vacances.

    En tous cas, et même si je ne suis pas toujours d'accord avec Rimbus, c'est un copain et il a mon sincère soutien (dans un truc où je ne sais pas ce que c'est).

    Sinon oui, y a des crétins quand même... Bon courage (des fois ça fatigue)

    RépondreSupprimer
  3. Faire mon job, écrire son blog et rester loin de tout cela, c'est ma devise. Ce qui ne m'empêche nullement d'observer et de commenter !

    RépondreSupprimer
  4. Romain,

    Un con.

    Olympe,

    Oui, mais un de mes followers l'a retwitté !

    Falcon,

    L'histoire n'a aucun intérêt.

    Philippe,

    Je reste loin mais c'est lui qui revient...

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes pires que Didier Goux et moi ! mdr

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !