22 mai 2010

Partageons nos autopsies

La mort mystérieuse de Fernand fait parler beaucoup d’encre, dans les bistros de Bicêtre. Ainsi, Molière affirme que le calendrier de Fernand était fixé au 21 janvier alors qu’il est très méticuleux et enlève une page par jour. Molière indique que l’autopsie confirme cette date du 21 janvier. Comme si une autopsie était faite le jour de la découverte du corps et que les résultats étaient confiés aux amis du défunt. Comme si l’autopsie pouvait fixer une date de décès au jour près, cinq mois après.

Tonnégrande et Patrice sont comme moi : on pense l’avoir vu plus récemment. Ma mémoire peut me jouer des tours (on ne se rend pas compte du temps qui passe…) mais mes deux compères sont formels.

Le Vieux Jacques aussi : il l’a vu, chez lui, début mars, pour une histoire de papiers et avait rendez-vous, quinze jours après, à la banque. Fernand ne s’est pas pointé au rendez-vous. Jacques était en boule et n’a pas pensé une seconde que son absence pouvait être lié à un incident grave…

Est-ce bien important ?

J’ai fouillé mon PC, à la recherche d’une photo de Fernand, pour illustrer ce billet. Je n’ai pas trouvé. Par contre, j’ai retrouvé des photos de Marcel qui au quatrième top n’était pas encore mort. On aurait tort de s’en priver, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !