03 janvier 2011

Bistros : passez vos commandes avec l'iPhone

Décidément, il va falloir que je m’offre un iPhone neuf, avec un vrai multitâche, sinon, je ne pourrais pas utiliser Storific tout en twitant du comptoir !

C’est une nouvelle application qui permet de passer sa commande au restaurant et c’est une startup française qui l’a lancée (vous en saurez plus chez d’éminents confrères). Le restaurateur doit s’abonner au service (payant évidemment : c’est rare qu’on connaisse le modèle économique dès la parution d’un nouveau service) et le client doit avoir l’application gratuite sur son iPhone.

Je n’ai pas essayé : la Comète n’est pas encore équipée, je ne doute pas que je vais faire plier le patron. D’ailleurs, il m’arrive de commander des tournées par SMS…

Je ne sais pas si les gens de Storific m’ont contacté parce que je suis un « spécialiste » des bistros ou s’ils pensent que je suis réellement un blogueur geek. Je présente quand même cette application dans mon blog bistro (plus lu que l’autre) car je considère qu’elle a toute sa place.

Il faudra, un jour, que je mette mes compétences d’informaticien « fonctionnel » au service des bistros… J’ignore ce qu’il y a derrière Storific, mais j’imagine que l’application est « connectée » à la caisse enregistreuse qui permettra au loufiat de s’y retrouver, elle-même connectée à la cuisine et au comptoir pour passer les commandes. Je suppose que les modèles plus modernes des caisses enregistreuses peuvent se connecter directement à l’application de gestion utilisée par le taulier (comptabilité, paie, gestion des stocks, …).

Pour peu que la géolocalisation de l’iPhone progresse et que l’appli intégrée puisse reconnaître le numéro de table…

Par contre, il faudra que je réfléchisse plus aux aspects marketing et sociaux. D’une part, un bon loufiat arrive toujours à vendre des conneries supplémentaires (même si c’est moins vrai qu’il y a une dizaine d’années, où on se retrouvait souvent avec une bouteille de Vittel alors qu’on voulait une carafe d’eau pour faire croire qu’on ne boirait pas que du rouge) et d’autre part, ça va remplacer le travail du loufiat qui n’aura plus à passer commande (mais très peu, a priori).

Bientôt, nous n’aurons plus à attendre un café parce qu’un loufiat surmené pendant deux heures n’aura pas le temps de prendre votre commande…

5 commentaires:

  1. Ouh c'est rigolo ça.
    Mais je connais certains endroits où ils la servent finalement assez rapidement la salade lardon avec le Chinon :)

    RépondreSupprimer
  2. ✿ ✿ ✿ Hello Nico :o) !!!! On n'arrête pas le progrès ! ;o) Bon mardi à toi et GROS BISOUS !!!! ✿ ✿ ✿

    RépondreSupprimer
  3. FalconHill,

    Oui, mais tu verras aux heures de pointe...

    Nancy,

    Vive le progrès !

    RépondreSupprimer
  4. Ça me fait penser que souvent, je me suis barré de certains restau, lassé de devoir attendre plus de 30 minutes mon addition !
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, ils sont souvent chiants, à la fin d'un repas.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !