20 janvier 2011

Les cons du métro

Je voudrais gueuler…

Contre les cons qui prennent les couloirs à l’envers pour gagner trois secondes mais ne se rendent pas compte qu’ils font perdre trois secondes à des centaines de personnes en désorganisant un flux naturel de circulation.

Contre les cons qui ne marchent pas dans les escalators et qui se mettent à un emplacement qui empêche les gens de marcher.

Contre les cons qui ont des valises à roulette et ralentissent le flux de circulation en bas des escaliers pour plier le manche et porter la valise puis en haut pour déplier le manche et se remettre à tirer.

Contre les cons, le soir, qui laissent brailler leurs mômes : putain de bordel, j’ai bossé toute la journée, je suis naze.

Contre les cons qui jouent de la musique. Ce matin, il y avait un type avec une petite guitare, type banjo, qui jouait pour passer le temps (il ne faisait pas la manche).

Tiens ! Contre les cons qui écoutent de la musique trop fort dans leurs casques.

Contre les cons – surtout les connes d’ailleurs – qui téléphonent dans le métro. Ca déconcentre et ça culpabilise : l’impression d’être un voyeur.

Contre les cons qui empêchent les autres de s’asseoir sur les strapontins alors qu’ils pourraient se tenir 20 cm plus loin.

Contre les cons qui m’empêche de sortir du métro parce qu’ils ne veulent pas bouger, ne se rendant pas compte que c’est toute la rame qu’ils ralentissent et par conséquent toute la ligne.

Contre les cons qui retiennent les portes au moment de la fermeture pour pouvoir rentrer ou, pire, pour permettre à quelqu’un de rentrer : ils ralentissent toute la ligne, des milliers de gens perdent du temps.

Contre les connes enceintes, les cons âgés qui viennent réclamer mon strapontin pour s’asseoir alors que je fais exprès de ne pas aller sur une place réservée de peur de m’en faire virer.

Contre les cons qui s’entassent alors que la perturbation est visiblement temporaire.

Contre les cons qui prennent les couloirs avec des bagages trop large.

Contre les connes qui mettent des manteaux trop longs ou des sacs à dos trop bas pour nous empêcher de mater leurs fesses dans les couloirs et les escaliers.

33 commentaires:

  1. Plus qu'à se révolter contre les cons qui gueulent tout le temps et la boucle est bouclée !! :))

    RépondreSupprimer
  2. on dirait du Boris Vian ton texte !

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique billet.

    je retiens les cons qui jouent du banjo, les cons qui marchent en contresens, et les cons qui laissent brailler leur môme...

    Sans oublier qu'on est toujours le con d'un autre... on apparaitra dans des billets de ce style ^__^

    RépondreSupprimer
  4. Bon, les connes de femmes enceintes, ça, ça va pas être possible, on est d'accord ?
    Non plus les cons qui laissent brailler leurs mômes, je ne suis pas sure que ça amuse les parents leurs enfants qui braillent et si tu as une solution ou un bouton d'arrêt je suis preneuse.
    En revanche, tous les autres cons, t'as oublié les cons qui se tiennent à gauche des escalators aussi, je suis d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  5. Haha,
    j'ai remarqué un truc, c'est que le périmètre occupé par les gens a tendance à s'accroitre plus le temps passe. Avant, les gens étaient droits, eux, point. Maintenant, ils ont des valises à roulettes, des sacs à dos et parfois un sac à bide (à moins que ce ne soit un sac à dos et un gros bide). Quand ces gens effectuent une rotation, ils dégomment tous ceux qui sont proches d'eux, c'est très très énervant ça...

    (tu n'as pas parlé des cons qui ne plient pas les poussettes de leurs mômes...)

    RépondreSupprimer
  6. Virginie, on est tous le con d'un autre. Quand tu prends les transports avec tes gosses, tu dois faire avec les cons qui te font la leçon quand tes mômes ne se tiennent pas sagement, ou les vieux aigris qui osent leur râler dessus. Il y a aussi les cons qui trouvent tes enfants beaux et qui te cassent les couilles à propos des leurs.

    Insupportable...

    Je n'aime pas qu'on fasse chier mes mômes, c'est le genre de situation qui peut faire de moi, un vrai hooligan.

    RépondreSupprimer
  7. On est tous des cons, alors, si j'ai bien compris ?

    Tiens, pour te faire passer ta mauvaise humeur :

    http://www.youtube.com/watch?v=bLoKngrTz94

    RépondreSupprimer
  8. Les pires, d'est ceux avec les valises à roulettes.
    t'oublies ceux qui s'arrêtent en plein milieu pour discuter.

    RépondreSupprimer
  9. C'est con tout cela mais très occidental !

    si un jour tu vas à hong kong, tu seras ébloui par la discipline des gens. Tiens il est meme interdit de stationner devant l'endroit ou les portes du metro s'ouvrent afin de laisser les gens descendre et tout le monde attend qu'il n'y ait plus de gens qui descendent, bien sagement, avant de monter. Et la propreté ! tout est si asseptisé y compris dans le comportement des gens que c'en est triste !

    Alors le bordel du métro parisien a aussi du bon ! enfin ça depend le nombre de chieurs que tu croises !
    bne journée

    RépondreSupprimer
  10. Thierryrégis,

    Ouais...

    Dominique,

    Le pauvre.

    FalconHill,

    Tous les cons...

    Virginie,

    Les femmes enceintes : il y a des places réservées. Qu'elles ne prennent pas les strapontins. Quand je prends la ligne 1, je me mets dans les places entre les voitures car elles ne sont pas réservées et elles sont moins confortables, dans l'espoir de pouvoir rester assis. C'est arrivé plusieurs fois que LA MEME femme enceinte vienne chercher des places là et oblige les gens à se lever, rien que par le regard des autres, qui sont debout.

    Pour les mômes, on pourrait faire des billets de vingt pages.

    1. Dans quelle société vivons-nous bordel, pour que des hommes ou des femmes soient obligés de faire supporter à leurs mômes deux trajets en métro tous les jours ? Quel est leur gain pour eux ? Ont-ils envisagé une autre solution, un boulot plus près, une nounou ? Tu me diras "oui, probablement", mais ça ne résout pas "mon" problème de société.

    2. Il y a des mômes qui ne crient pas. Il y a aussi un problème d'éducation (ne me dis pas que ce n'est pas facile, je sais. Ou plus précisément,je ne sais pas, je n'ai pas de mômes).

    3. Je n'ai pas spécialement envie d'entendre des mômes qui brillent. Les gens se sentent toujours permis de faire supporter leurs mômes autres... Voir ma réponse à Dorham, ci-dessous.

    Pour ce qui concerne les escaltors, j'en parle, le deuxième paragraphe.

    Dorham,

    Oui, il y aurait beaucoup à dire sur les sacs à dos.

    Pour ce qui concerne le premier paragraphe de ton deuxième com, : je n'ai pas à faire chier les gens avec leurs mômes, je n'ai pas de conseils d'éducation à donner à des gens que je ne connais pas, je n'ai pas à dire aux gens "oh il est mignon le petit".

    La conséquence directe est qu'ils ont encore moins le droit de me faire chier avec leurs mômes.

    Virginie, Dorham,

    Ceci toutes proportions gardées, hein ! J'aime bien les mômes, hein ! Ce que je n'aime pas ce sont les perturbations abusives...

    Dorham,

    Oui pour les poussettes. J'ai oublié les cons qui font des courses de "gros machins" et rentrent en métro aux heures de pointe.

    MHPA,

    On n'est pas tous des cons : à ma connaissance tu ne m'as jamais fait chier dans le métro...

    Ju,

    Et ceux qui s'arrêtent pour regarder les panneaux...

    Corto,

    Oui, je ne suis pas contre un peu de bordel. Mais prendre la ligne 6 à 18 heures 30 dans le sens Etoile - Nation, ça forge un caractère, surtout quand tu dois prendre la 7 après.

    Mais ce que je veux dire, c'est que cette indiscipline fait perdre du temps à tout le monde. Un con qui retarde une rame 10 secondes, ça se répercute jusqu'à la fin de "l'heure de pointe" sur toute la ligne.

    RépondreSupprimer
  11. Bon, le provincial qui monte à Paris est con d'office, alors ?

    [Rappelles toi quand t'es monté à la Capitale pour la première fois, comme tu devais être con dans le métro ^^]

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Dada,

    Il y a quelques temps, j'avais fait un billet sur les touristes dans le métro. Ils sont exaspérants.

    1. Ils ne connaissent pas les conventions.

    2. Ils voyagent aux heures de pointes alors qu'ils pourraient attendre une demi heure... (je t'assure que quand tu vois une famille de touriste qui part en métro vadrouiller dans Paris à 7h30 et que tu as du mal à monter dans les rames, tu peux faire la gueule).

    3. Ils sont habillés comme des touristes.

    4. Surtout... Ils te regardent comme s'ils observaient un zoo, l'air de ce dire "qu'est-ce qu'ils ont l'air tristes, résignés, ... !" Alors qu'on est juste "absents", enfoncé dans une routine ce dont on ne se rend même pas compte (je m'en rends compte quand je dois changer de lieu de travail, pendant les 2 ou 3 premières semaines).

    Je me rappelle de ma première visite à Paris tout seul... Il avait fallu que je demande mon chemin, dans le métro, parce que je ne savais même pas comment on lisait un plan.

    RépondreSupprimer
  14. Et toujours pas de connasse à l'horizon ;) (mais bien sûr, un des plus zolis billets lus ici, et ça commence à faire beaucoup!)

    RépondreSupprimer
  15. C'est parce que tu n'as lu tous mes billets depuis fin 2005.

    (je n'aime pas le terme "connasse" et je n'arrive pas à utiliser "connard" avec un a priori sympathique).

    RépondreSupprimer
  16. C'est vrai quoi, mettons un peu d'ordre dans le métro!

    RépondreSupprimer
  17. comment se fait-ce (ou "con", c'est proche)que tu n'aies fait aucun lien sur aucun(e) blogueur(euse)?

    Pour le con-tenu de ton billet : je suis d'accord. Ce matin encore, je me demandais, derrière une femme traînant une valisette à roulettes en milieu de couloir, et perturbant le trafic passager, s'il était normal que je ressente un sentiment de colère à son endroit ?

    PS (je cause comme ça, parce qu'hier j'ai vu Montebourg à la télé)

    RépondreSupprimer
  18. Mais dit tu fais pas une révolte anti con en ce moment???

    RépondreSupprimer
  19. LOL ... nous sommes cernés c'est certain ! ;o))))
    Bises et bon vendredi à toi Nico ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour,
    Moi je dis qu il faudrait une bonne guerre !
    Rien de tel qu une bonne guerre pour leur remettre mes idées en place à tous ces cons !
    A moins que les cons réacs ne nous mettent assez de plomb dans la tête ...
    Bien à vous
    Jocelyne

    RépondreSupprimer
  21. Tu aurais pu penser aussi aux cons qui puent, à moins que le métro ait changé… C'est même la première connerie qui te prends aux narines quand on plonge dans une station.

    RépondreSupprimer
  22. Le Coucou,

    Puisque tu m'y fais penser, j'ai l'impression que ça pue de moins en moins.

    Jocelyne,

    Heu...

    Nancy,

    Bonne journée !

    Mademoiselle A.,

    C'est parce que je les aime bien.

    El Camino,

    Oui, de l'ordre !

    Lucia,

    Je n'ai fait aucun lien, ça m'arrive !

    Ouais, des fois c'est la colère qui domine...

    RépondreSupprimer
  23. @LeCoucou @Nicolas

    Le métro n'a pas besoin des cons pour puer ! (cf. la ligne 14 qui sent les oeufs pourris...)

    RépondreSupprimer
  24. Oui, il y a aussi l'odeur de pisse dans certains coins, mais je crois que "individuellement", les gens puent moins, on n'est plus incommodés par la sueur et tout ça (sauf les clodos).

    RépondreSupprimer
  25. C'est une liste infinie tant il y a des élevages de cons qui propspèrent un peu partout. Les cons ou connes à poussettes qui décident de prendre les transports ainsi équipés aux heures de pointes par exemple et entre autres.
    Sur les escalators, c'est vraiment une spécialité internationale de stationner sur la file de gauche et de bloquer tout le monde !
    :-))

    RépondreSupprimer
  26. Poireau,

    Oui, ce n'est probablement pas que Parisien...

    RépondreSupprimer
  27. Heureusement que je ne te crois pas dans le métro, je te prendrais pour un gros con !
    (ah la tolérance des Parisiens envers ceux qui n'ont pas les moyens de se payer un taxi pour transporter leurs valises et doivent monter et descendre des escaliers .... bon, la bonne nouvelle, c'est que tu n'as pas râlé contre les vieux et les handicapés, ceux-là ont - presque - complètement renoncé à sortir de chez eux)
    PS : Allez, j'étais venue ici pour faire un lien vers toi, je t'embrasse quand même ma caille ...

    RépondreSupprimer
  28. Fiso,

    Ca n'est pas qu'une question de tolérance ! Juste de la gène au quotidien et un cumul de détails. Mais un type de trente ans peut avoir un sac de sport plutôt qu'une valise à roulettes !

    RépondreSupprimer
  29. sans compter les cons qui sont obligés de prendre le métro... et pour aller bosser, en plus !

    RépondreSupprimer
  30. Tu as raison, il ne s'agit pas de tolérance. Les grandes villes, la foule et la promiscuité rendent cons, c'est un fait.
    Dommage qu'on n'ait pas le temps de s'arrêter, parfois, et de s'observer : nous sommes absurdes de bêtise, piaffons d'impatience pour 3 secondes perdues, maudissons tous ceux, enfants, vieux, touristes, flâneurs, qui osent ralentir un peu notre notre course effrénée vers ... quoi, au fait ?
    Ridicules.

    RépondreSupprimer
  31. Fiso,

    Mais non, pas ridicule. Routiniers, c'est tout. Pourquoi flâner dans le métro ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !