19 septembre 2012

Le rond-point et la folle au gros cul

L'ambiance est un peu à la fête, ce soir, à la Comète ! On a permission de minuit (sauf qu'il faut que je rentre, avant la fermeture, j'ai école demain...).

Tout d'abord, il y a un groupe d'une dizaine de personnes qui avait réservé pour 21h45. Hasard, un autre Groupe est arrivé vers 21h30. Des Italiens. Ce qu'il y a de plus chiant pour un bistro. Mais ne stigmatisons pas.

D'autre part, ils nous refont le rond point. Cette nuit la Nationale est fermée vers le Nord. Demain, c'est vers le Sud. Du coup, avec le vieux Joël nous sommes restés regarder les travaux pendant des heures en oubliant de boire ! Vous trouverez des photos ci-dessous. Pas du vieux et de moi oubliant de boire, des travaux.

Une espèce de grosse machine racle le sol pour enlever 5 cm de bitume. 2 fois (ça fait donc dix centimètres... mais je n'ai pas mesuré). Gros camion est devant pour ramasser le bitume raclé. Un autre machin suit pour balayer et asperger avec de la flotte. D'autres bécanes attendent pour remettre une couche de bitume neuf.

C'est passionnant. On se moque parfois des cantonniers qui n'en glandent pas une, mais quand on voit la synchronisation de ces lascars qui ont deux nuits pour refaire la route autour d'un rond point, c'est impressionnant.

On était dehors avec le vieux quand une très jolie fille mais avec un cul trop large et un chien est venue faire la manche. Je l'ai envoyée chier : j'avais des travaux à regarde. Quand on est revenu temporairement dans le bar (la soif à cause de la poussière), elle était au comptoir en train de boire une bière, de draguer le serveur pour coucher avec lui et de draguer un client pour qu'il lui paye une bière.

Le chien était charmant, la fille très mignonne mais son cul vraiment trop gros. Je ne raconte pas ce détail pour être abject, n'étant pas, moi même, maigrichon, mais c'était étrange. Sur une des photos elle est assise en terrasse.

Elle a commencé à se déplacer dans tous les coins de la salle, du groupe des Italiens qu'il ne faut pas stigmatiser mais qui ont degueulassé toute la salle au groupe des normaux. Elle voulait de faire payer des bières et des cigarettes. Guillaume, le serveur, étant nouveau dans la maison, je me préparais à intervenir mais il a parfaitement géré la situation.

Toujours est-il qu'il est 22h40 et que j'ai l'impression qu'il est 20h40.

D'ailleurs, vous m'avez déjà vu faire un billet à texte à cette heure ci ?

Le client a fini à payer une bière à la jeune cliente au gros cul, espérant sans doute une récompense que je vous laisse imaginer. Il a vu qu'elle draguait Guillaume.

Je veux bien être féministe mais les femmes manquent quand même parfois de psychologie.

Guillaume a refusé de servir un troisième verre. Elle est partie avec son cul et son chien.

Les Italiens sont partis sans laisser de pourboire.

Le groupe qui avait réservé est toujours là.

Je vais rentrer. Les travaux sur la nationale continueront bien sans moi.

6 commentaires:

  1. *** Y'a pas à dire : tu ne t'ennuies pas au bistrot Nico ! :o)
    Merci pour ce récit détaillé et les photos ... bises !!!!! j'espère que tu auras bien dormi parce qu'il faut se lever tôt ce jeudi ! ;o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Dis donc, c'était pas la mignonne à gros cul qui refaisait la route par hasard et qui aurait merdé à mort ?
    Parce que virer du vieux goudron pour le remplacer par du BÉTON, je crois qu'il y avait un pamplemousse dans le cerisier, si j'ose dire, où alors j'ai rien compris, ou bien c'est une sous-couche nécessaire, où je découvre un métier dont les à-côtés (bas-côtés) m'avaient échappé jusque-là !
    (normalement c'est une sorte de tout-venant compact en dessous(un truc damé à mort mélangeant gravier, cailloux, et même un peu de sable, non ?), tu me diras, tu fous un Mètre de béton ferraillé en épaisseur, et ta route, elle ne bouge plus.

    RépondreSupprimer
  3. Elle n'a plus sa crête rouge? Mouarf :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !