22 juillet 2010

Je continue dans le métro

Ma vie est passionnante : il m’est encore arrivé deux aventures avec des touristes dans le métro et je peux donc vous faire un nouveau billet. Vous avez de la chance.

Tous les matins, j’arrive dans les premiers au bureau et il se trouve TOUJOURS un collègue qui vient nous expliquer que c’est à cause de la RATP qu’il est arrivé en retard. La ligne 1 était chargée, patati patata. Vous autres, provinciaux voire campagnards, vous ne connaissez pas ce travers de la vie parisienne : il faut que types viennent vous raconter leurs problèmes de transport en oubliant que vous bossez environ 210 à 230 jours par an, que vous prenez deux fois par jour les transports en commun. Pour ma part, ça fait juste une dizaine d’années (j’ai beaucoup bossé en banlieue où j’allais en voiture). J’ai donc pris environ 4000 à 4500 fois le métro. Je sais qu’il arrive des incidents.

Alors, je réponds à mes collègues, tous les matins : « moi, j’arrive au bureau à 8h10, à cette heure, je suis peinard dans le métro ».

C’est un peu ma vengeance à moi. De vous parler de mes aventures dans le métro.

Hier soir, la ligne 1 était particulièrement chargée. Je m’en fous, je monte en bout de ligne donc arrive toujours à m’asseoir, quitte à laisser passer une rame.

Arrivée à Palais Royal, je vais pour descendre. Je suivais une petite dame mais il y avait tellement de monde devant la porte, des braves gens qui attendaient de pouvoir monter mais qui nous empêchaient de sortir, les cons. La « sirène » s’est mise en route pour indiquer la fermeture proche des portes. La petite dame a fait ce qu’il fallait faire, elle a poussé violemment un type devant la porte. J’ai suivi.

Une jeune femme charmante qui accompagnait un groupe d’adolescent (une colo de touristes, je suppose) s’est mise à engueuler ma petite dame : « mais faut pas pousser comme ça. » La petite dame étant partie, il m’incombait de répondre. « Hé ! Connasse, si tu bouchais pas la sortie de la rame, on n’aurait pas eu besoin de pousser ». Ce n’était pas élégant, je vous le concède mais j’avais parfaitement raison.
  1. C’est une connasse,
  2. Elle n’avait pas à boucher la sortie de la rame du métro.

Ca vous montre la connerie des gens mais plus encore des touristes ne connaissant pas les usages : on ne bouche pas le passage des gens sinon on n’arrive pas, soi-même à passer.

A posteriori, je pourrais regretter cette grossièreté assez inhabituelle chez moi sauf pour répondre aux commentateurs de mes blogs mais non. Chaleur. Fatigue. Enervement. J’aurais bien envie de créer des émeutes, moi !

On n’est pas à la plage, nous. On bosse. Hier soir, j’aurais presque encouragé les émeutiers…

Ce matin, par contre, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. J’étais plongé dans une application de l’iPhone et j’ai loupé Palais Royal. Me voilà à Pyramide. Je décide de prendre le métro dans l’autre sens, la solution qui me semblait la plus pratique (même si j’aurais gagné du temps en continuant jusqu’à Opéra et en prenant le RER).

Je descends de la rame donc et monte les escaliers, je traverse la voix et tourne à gauche pour prendre les escaliers qui descendaient. Enfin, qui m’auraient permis de descendre. Les escaliers, quant à eux, sont assez statiques.

Je me suis trouvé face une horde de touristes Chinois.

Ce n’est pas du délit de faciès, hein ! Ils parlaient Chinois. J’ai reconnu. Je parle couramment le Chinois et le Kabyle, à force de fréquenter les bistros de Bicêtre.

Une vingtaine de gugusses guillerets m’ont bouché le passage en prenant la largeur de l’escalier mais se sont écartés en voyant que je voulais descendre. Très polis les chinois.

Vive la Chine. A bas les colonies de vacances avec des monitrices certes charmantes physiquement mais vraisemblablement finie à l’urine.

L'illustration de ce billet est parfaite. L'auteur m'a été signalé comme étant un tantinet réac par un blogueur spécialisé dans la bande dessinée réactionnaire.


Il y a un gros qui explose, un chinois qui rigole et le sable pour symboliser le tourisme.

10 commentaires:

  1. Ah la ligne numéro 1 du métro. Je l'ai prise pendant 5 ans pour aller au bureau... comme tu la décris bien :)

    Merci pour ce billet qui fait sourire l'usager des RER A et B que je suis devenue.

    RépondreSupprimer
  2. hi hi hi.
    je rigole, mais nous aussi, à la campagne, on a des problèmes de transport. Sauf moi. Je vais à pied.

    RépondreSupprimer
  3. Doudette,

    A l'usage, la ligne 1 est bien plus confortable que la A !

    Homer,

    Les mêmes problèmes de transport ?

    RépondreSupprimer
  4. Non, pas les mêmes...
    On a pas de métro.

    RépondreSupprimer
  5. Ce ne serait pas mal d'avoir des portes pour monter et d'autres pour descendre, suffirait d'organiser le bouzin !
    :-))

    [L'impression qu'à Bruxelles, la population est un tout petit peu plus intelligente et laisse descendre calmement ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  6. Poireau,

    Les flamands ou les wallons ?

    RépondreSupprimer
  7. Nicolas : il faut que je t'explique Bruxelles, bordel !
    En gros, dans le métro, c'est une bonne grosse moitié de francophone (92% de la population réelle) et le reste c'est multiculturel. Jamais entendu autant de langues différentes qu'à Bruxelles. Il y a aussi quelques flamands mais peu…
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Anecdote au passage : cette semaine, je me suis fait agresser verbalement dans le bus d'ici. Le vieux devant moi occupait l'allée et je devais descendre. Pardon, une fois, pardon deux fois, pas de réaction, je pousse en douceur pour passer. Le type m'a engueulé en flamand pour me dire : «vous n'avez qu'à demander pardon en flamand. Ici, on ne parle pas français». Chaude ambiance dans la capitale comme tu vois ! :-))

    RépondreSupprimer
  9. Fallait le traiter de vieux con et lui expliquer que tu n'es pas Belge... Tu aurais pu être un touriste anglais te trompant...

    RépondreSupprimer
  10. Il m'a pris pour un wallon parce que sinon, les flamands sont corrects avec les touristes. Quand c'est comme ça, je suis au contraire très très con : je multiplie les politesse de langage en français. Le type est donc simplement ridicule à s'énerver tout seul ! :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !