23 juillet 2010

Tiens ! Revoila le chef d'escadrille !

La blogosphère est pleine d'abrutis mais Champignac arrive à atteindre les sommets. Toujours imbu de sa personne et donnant des leçons à tout le monde, on le connaît, c’est un peu notre papy gateux. Certains l’aiment bien pour ça. Ils sont tolérants. Pour ma part, bof. Je n’aime pas qu’on m’emmerde systématiquement.

Je vous laisse juger. Il pensait probablement que je ne verrai pas son twit. Il pense naturel de citer mon nom, me laissant retrouver ainsi par une brave requête google. Il ne lit pas les commentaires où je montre avoir fait certaines recherches.

C’est le type même de débile qui ne peut pas supporter mon blog mais passe son temps à le lire. C’est normal, il n’a que ça à foutre. Il est seul.

Mais quand je n’aime pas un blog, je n’y passe pas ma vie.

Ca relève de la médecine, vous croyez ?

Pauvre type...

13 commentaires:

  1. Mais connait ce crétin qui t'insulte après tout... ?

    C'est fatiguant les cons... bonne fin de semaine quand même !

    RépondreSupprimer
  2. sujet, verbe, complément...

    Bon we !

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas ce Champignac, il se la pète un peu non ? Son twitt est digne des cours de récré d'une école primaire. Bon moi je dis ça alors que y'a plein de gars qui doivent me trouver débile, finalement c'est bien on est tous le débile de quelqu'un, c'est aussi ce qui fait tourner le monde.

    RépondreSupprimer
  4. La cours de récré, c'est un peu ça...

    Il vient d'envoyer un nouveau tweet pour dire que j'avais rétropédalé dans les commentaires à la lecture de son twit... Que j'ai découvert ce matin.

    Comme si j'avais une encyclopédie Larousse de 1933 en permanence sur moi...

    RépondreSupprimer
  5. Ah mais c'est tout de même notre troll commun ! Rien que pour ça, il est précieux.

    Et je répète que son blog est beaucoup plus intéressant que ses commentaires ici ou là.

    RépondreSupprimer
  6. Bravo, chouette, je voyais l'environnement tout rose du blogueur débutant benêt, et Boum, Vladaboum, la nausée vomie pas certains vient nous submerger.
    Pas juste.
    Je retourne à la machine à écrire et à l'unique son des oiseaux qui gazouillent par la fenêtre .
    Solidarité avec toi et dis (mais tu l'as bien dit) à ce noeud d'aller se faire...
    (Champignac ça rime pas avec Brasillac, par hasard ? En tout cas, m'a pas l'air de pétiller tant que ça, l'érudit...)
    Ah merde, j'allais oublier, bonjour au fait...

    RépondreSupprimer
  7. Peut-être poussé un peu, la nuance n'étant pas mon fort.
    Un chieur, simplement, un enseignant en mal d'enseigner, un austère maître d'école qui ne voit pas de plaisir dans les mots, mais simplement une pénible technicité.
    Mais le coup de balancer un nom, ça...

    RépondreSupprimer
  8. Oui, ben, entre Champignac et votre abruti de Mike Hammer, mon choix est tout de même vite fait...

    RépondreSupprimer
  9. Le fait est que citer le nom de famille d'un blogueur est d'une grande petitesse.
    Effectivement, en ce qui me concerne, j'ai déjà du mal à passer du temps sur les blogs que j'aime bien, alors ceux que je n'aime pas...
    ce type est bon pour l'asile.

    RépondreSupprimer
  10. Heureusement que Poison est là pour me rappeler de répondre aux gens...

    Poison,

    Arg ! Pense aux infirmières qui devraient le supporter.

    Gularu,

    Je ne suis pas gros.

    MHPA,

    Et encore, tu n'as pas encore été trollé par Didier Goux.

    Didier,

    Non, il n'est pas précieux. C'est un emmerdeur de première sans aucun intérêt. Encore moins que Georges.

    RépondreSupprimer
  11. De l'art de se faire mousser tout seul. Se champigner en quelque sorte…
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Oui ! Il a continué ensuite sur le même thème.

    Comme si ses quelques abonnés en avaient quelque chose à foutre de mon blog.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !