19 juillet 2010

Qu'est-ce que j'en ai à foutre, de tes vacances ?

La concierge de Gularu part en vacances au soleil. Vous la connaissez ? Mais si ! C’est elle qui voulait le violer, récemment. C’est rigolo que Gularu sorte ce billet maintenant parce que je voulais évoquer le sujet.

Comme chaque année.

Je suis désolé : je me fous totalement des vacances des autres. Ils peuvent partir quand et où ils veulent, ça ne va rien changer pour moi. Quand une personne que j’aime bien passe de bonnes vacances, je suis content pour elle, c’est tout.

Ce matin, vers 9h30, une collègue se pointe et commence à me parler de vacances. Les siennes ou les miennes. Je ne sais plus. J’ai failli l’envoyer chier. Ca faisait une heure vingt que j’étais au bureau et l’autre n’avait pas commencé sa journée de boulot. Elle commençait par une première pause pour parler de vacances au premier con trouvé.

Les mois de juillet sont déprimants pour ça. Les gens partent un par un en échelonnant les départs. On a droit au récit des préparatifs. « Ah, je ne sais pas s’il va faire beau, tu crois qu’il faut que je prenne des bottes pour le petits ? » Rien à foutre.

Ensuite, on a droit aux sempiternelles questions : « Et toi, tu pars quand ? ». Je ne sais pas connard, je fais la permanence, ça dépend des congés des autres. « Et tu pars où ? » Mais qu’est-ce que t’en as à cirer ? C’est quoi cette manie d’assimiler vacances et départ ? Je fais suffisamment de kilomètres pour le boulot pour avoir envie de rester chez moi au mois d’août. C’est très bien, Bicêtre, au mois d’août ! Il n’y a personne dans les rues sauf quelques jeunes infirmières fraichement vêtues allant prendre leur boulot. Et en plus, cette année, c’est le Ramadan. Les bistros seront donc totalement vides, comme j’aime (mais pas les patrons de bistro).

Ah ! Ben si ! Je vais partir un peu, pour voir ceux que je n’ai pas trop l’occasion de voir quand je bosse, comme Le Coucou, Le Canton et Gaël. Passage par Roquemaure presque obligatoire. Donc par Valence aussi ? Et un petit tour en Belgique ? Je ne sais pas. Je n’ai rien décidé. Je vais décides à l’avance pour laisser aux autres le temps de se retourner. J’ai lancé une première salve de mail, pour voir… mais tous ces gugusses ont des emplois du temps de ministres…

Mais qu’est-ce que vous en avez à cirer, de mes vacances ? Du moins les ceusses qui n’auront pas à me supporter ? Pourquoi je vous raconte ça ? Pourquoi vous me lisez ? Ca va changer quelque chose, dans votre vie, si je vais à Tourcoing ou à Angoulême ?

Tout au mieux, je vous ferai des billets de compte rendu de visites en racontant des conneries. Tiens ! A ce sujet, je vous conseille d’aller lire le compte rendu des vacances de la grande Manu. A tordre… La serpillère que j’ai été obligé de passer sous ma chaise après l’avoir lue. La grande Manu, pas la serpillère. Il faut dire que depuis une semaine, elle nous twittait ses malheurs…

Vous à la limite, enfin, toi devrais-je dire, tu lis assez souvent mes billets pour t’intéresser à moi. Et moi à toi si tu as un blog, ma caille. Mais les collègues de bureau... Ces odieux personnages avec qui on est obligés de discuter tous les jours, à la cantine, au café... Dans l’année, ça varie, on parle de la chaudière à remplacer, du cancer de la belle-mère, des varices du chat et de la sortie du petit dernier.

Au mois de juillet. Non. Que les vacances. C’est abominable.

Le pire est que je suis allé déjeuner avec un collègue qui rentrait aujourd’hui de vacances (il repart fin août mais vous n’en avez strictement rien à cirer)… Je n’ai pas pu m’empêcher, c’était plus fort que moi : « Alors, tu es parti ? Tu as encore fait un tour du monde ? » C’est un gars qui voyage beaucoup. « Ben, non, je suis resté chez moi, finalement ». Du coup, on a parlé boulot pendant tout le repas, ce qui a permis de faire avancer le taf.

Je vais lancer une charte pour les blogueurs. En août, tu ne feras des billets sur tes vacances que pour faire rigoler les copains. Ou alors des billets courts pour donner des nouvelles à la famille. La dernière fois, j’avais mis sur le blog une photo du Mont Gerbier de Jonc avec ma voiture devant. Avec les blogs, plus besoin d’envoyer des cartes postales !

Par contre, il y a un truc important à signaler, pour ces vacances d’été. N’oubliez pas de poser votre vendredi 3 septembre et de dire à votre chef que vous partirez tôt, le 2… A priori, le 2 est la seule date disponible pour le Kremlin des Blogs (je risque moi-même de ne pas être là la semaine précédente).

Qu’on se le dise ! Mais ne réservez pas encore vos billets de train, les consultations continuent.

27 commentaires:

  1. Je me contrefous des vacances des autres surtout de mes collègues (sauf parce que ça me fera plus de boulot pour moi) et je ne pars pas en vacances cet été donc je ne risque pas de te demander si je dois emmener des bottes ou pas!

    Par contre pour le 2 tu crois que je dois prévoir des bottes? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, je me rends compte que j'ai la chance de partager un bureau avec quatre ou cinq personnes, et personne ne raconte jamais ses vacances...

    RépondreSupprimer
  3. *** Coucou Nico ! Tu quoi ? J'adore ta sincérité ! J'aime tes réactions quand on te parle de vacances, etc...
    Moi je suis comme toi, si les gens que j'aime passent de bonnes vacances je suis très heureuse pour eux, sinon, j'avoue que je m'en fiche un peu ! voilà ! c'est dit ! Ouf ! :o) :o) :o)
    Bisous à toi et bonne après-midi (bon courage pour le taf !) BISOUS !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  4. Billet trés interessant qui a permis à Didier Goux de se rendre compte qu'il partageait son bureau avec d'autres personnes.

    RépondreSupprimer
  5. Nico : oui, enfin, c'est ce qu'on m'a dit, hein ! Moi, personnellement, je ne les ai jamais vues...

    RépondreSupprimer
  6. Salut Nico,

    nous partons dès vendredi dans le sud ouest, nous serons de retour le 23 Aout, si tu passes vers le 24 Aout, c'ets OK par contre avant on ets à l'Océan (ça a plus de gueule que la mer)

    RépondreSupprimer
  7. Je constate que vous évitez soigneusement la Normandie pendant vos vacances !

    RépondreSupprimer
  8. Catherine,

    Non, j'y pensais encore en début d'après midi : il y a une invitation que nous n'avons pas honorée, le gros Tonnégrande et mai. J'aurais du lui forcer la main en proposant une date mais je ne l'ai pas fait.

    Peuples,

    C'est noté !

    Nico,

    Je ne fais que des billets intéressants pour Didier Goux.

    Nancy,

    On est donc d'accord !

    Didier,

    En fait, ce n'est pas les gens du bureau qui sont les plus pénibles. Je pense plus à type du service d'à côté ou à la secrétaire de direction qui viennent vous causer...

    RépondreSupprimer
  9. Je suis heureuse de savoir que je te fais mouiller.
    Il a fallu que j'attende 51 ans pour que ça arrive..

    RépondreSupprimer
  10. Donc l'Emanu124 n'a qu'un an de plus que moi ! ;O)

    RépondreSupprimer
  11. mouais, t'en as rien à fiche de mes vacances... sauf qu'elles tombent en plein KDB... t'avais peur que je vienne, c'est ça? pourtant la dernière fois j'ai pas sorti le couteau... Où vais-je, où cours-je ? au bout du bout de l'Europe, là-bas, là-bas... Tu viendras un jour ? quand je serai toute vieille et ridée (dans pas trop longtemps) j'organiserai des randonnées pour anciens blogueurs du KDB, je repère déjà les chemins avec Google earth (c'est génial !), et je vous mitonnerai des petits plats (de la morue en veux-tu, en voilà !). Ca sera mon RDB (Razeira des Blogs). A bientôt, dans 10 ans... (parole de Portugaise)

    RépondreSupprimer
  12. nous on sera là quasiment tout août, et normalement d'ici là on aura rebranché la chaudière et nous sentirons moins fort :)

    RépondreSupprimer
  13. Bon, on est au moins trois avec Didier Goux que ça fait chier les vacances des autres. J'avais écrit un billet à peu près similaire il y a 15 jours.

    RépondreSupprimer
  14. Insupportable effectivement... Je déteste, lorsque je reviens d'un déplacement de plusieurs semaines que l'on me dise au bureau : "alors c'était bien tes vacances ?! Tu es bronzée !!" Et bien non j'étais devant une pelle mécanique de 21 tonnes sous la poussière et un soleil à 41°C !! M'énerve ceux là !!

    RépondreSupprimer
  15. Nol de nol,

    Oui. Le pire est "tu n'as pas bronzé, tu n'es pas parti ?" quand il fait 40° à Paris...

    L'Hérétique,

    On est nombreux !

    Gaël,

    De toute manière, je suis habitué à ton hygiène douteuse.

    Lucia,

    Désolé, mais toi, tu peux venir tous les jours à la Comète (je plaisante, ne le fais pas ! ;-) ).

    Des touristes ont réclamé cette date !

    Emanu124,

    Tu te bonifies avec l'âge.

    Jean,

    Ouais... Tu n'es pas jeune, non plus.

    RépondreSupprimer
  16. sacrée collègue qui t'empêchait de bloguer peinard ! ;-)

    RépondreSupprimer
  17. DPP,

    Même pas, mais j'ai un beau casse couille, qui vient faire la conversation vers 8h45 à peu près tous les jours, au moment où je "peaufine" le billet politique...

    RépondreSupprimer
  18. Pour quelqu'un qui se fout des vacances, voilà un bien joli billet ! j'ai bien fait de le lire jusqu'au bout, comme ça, j'ai noté le KDB du septembre.

    RépondreSupprimer
  19. Pour quelqu'un qui se fout des vacances, voilà un bien joli billet ! j'ai bien fait de le lire jusqu'au bout, comme ça, j'ai noté le KDB du septembre.

    RépondreSupprimer
  20. Philippe,

    Il faut toujours lire jusqu'au bout.

    Je me fous pas des vacances ! Juste de celle des autres.

    RépondreSupprimer
  21. Le 2 septembre pour le KDB ?! Je ne pourrai pas, je serai en vacances en Grèçe, très beau pays qui... Ah, pardon, fallait pas le dire ;-)

    Sinon, ce passage, là, ça sent la méthode Coué :
    "C’est très bien, Bicêtre, au mois d’août ! Il n’y a personne dans les rues sauf quelques jeunes infirmières fraichement vêtues allant prendre leur boulot. Et en plus, cette année, c’est le Ramadan. Les bistros seront donc totalement vides, comme j’aime"

    RépondreSupprimer
  22. Polluxe,

    Oui, mais il a bien fallu que je choisisse une date...

    Sinon, non, ce n'est pas la méthode Coué. J'adore cette ambiance, quand il fait très beau. Ca fait des années qu'il m'arrive de passer des semaines entières sans bouger...

    RépondreSupprimer
  23. "
    Oui. Le pire est "tu n'as pas bronzé, tu n'es pas parti ?" quand il fait 40° à Paris..."

    Effectivement... Il y a aussi tous ces gens qui finissent actuellement leur mail par un : "bonnes vacances !"

    RépondreSupprimer
  24. Je ne sais pas d'où vient cette tradition de quitter son chez soi pour les vacances. On passe l'année à ne pas en profiter et quand vient l'été, on rajoute des kilomètres d'autoroute… Ca n'a aucun sens !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !