12 juin 2013

Du louche devant la Comète

Un groupe d'une dizaine de personnes est arrivé vers 22 heures hier soir. Du coup, Roger, le serveur ne pouvait pas ranger la terrasse et nous sommes restés avec Laverdure pour lui tenir compagnie. A 22h30, Laverdure était dehors. Un type en scooter vient lui parler. Un autre type arrive. J'écoutais la conversation : c'était louche.

J'appelle Laverdure pour le délivrer. Il me confirme dans mes impressions : les deux gars étaient spéciaux. Ils faisaient semblant de s'être rencontrés par hasard à deux mètres de la porte de la Comète.

Ils ne pouvaient qu'attendre la fermeture du bistro pour faire des conneries. Bizarre. Pourquoi ne pas attendre à 10 mètres ? Ou alors, ils connaissent parfaitement les habitudes de la maison et attendaient le départ des derniers clients.

A 23h45, ils ont renoncé... C'est bien la première fois que je reste si tard par contrainte !

8 commentaires:

  1. Heureusement que ces deux hommes (certainement malintentionnés !) ont renoncé à faire quoi que ce soit...
    Bises et bonne journée Nico !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est surprenant qu'ils aient pu penser qu'on ne voit pas leur manège : donc je me demande s'ils étaient si malintentionnés que ça !

      Bonne journée !

      Supprimer
  2. ah la vache ! obligé de rester au bistrot ?!

    RépondreSupprimer
  3. Te voilà "Sécurity man" spécialisation bistrot

    RépondreSupprimer
  4. J’espère que tu t’es fait payé des mousses pour tes heures supplémentaires !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !