04 juin 2013

L'arnaque au bistro

Qu’est-ce que c’est sympa, les déjeuners en terrasse, par ces premiers beaux jours… Le tout est d’avoir l’œil pour détecter les restaurants escrocs… De fait, je l’ai. Touristes, méfiez-vous ! Le vieux est à Paris. C’est pour ça que nous avons un Kremlin des Blogs, ce soir. Ce midi, il passait à la Défense et m’a proposé de manger avec lui, ce que j’ai accepté.

Comme il avait rendez-vous avec quelqu’un ensuite, le restaurant nous était presque imposé. A l’extérieur, en cherchant la carte, j’ai immédiatement détecté la petite bête : les plats du jour n’étaient affichés sur des ardoises (ou autre). C’est le signe que le restaurant est sûr de lui. De fait, vu le nombre de touristes qui passent dans le coin, il est à peu près sûr de faire salle comble… J’ai trouvé la carte : il y avait beaucoup de plats proposés. C’est un autre signe : quand la carte d’un restaurant est trop fournie, il est impossible que la cuisine soit fraiche. Les plats sont donc préparés à l’avance, voire sous vide.

On s’assoit, on papote. Au moment de payer, je n’avais pas les yeux en face des trous et du mal à faire le total : il y avait trois tickets de caisse, un pour nos trois bières (une double pour moi et une simple pour Yann), un pour nos deux faux filets et un pour nos deux cafés gourmands.

Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi un café gourmand mais j’ai compris pourquoi le serveur s’était empressé de nous le vendre : 10 euros pièces.

Nous en arrivons à la modique somme de 73€30, soit plus de 35 euros chacun ce qui est énorme pour un simple déjeuner. Je paye avec quatre tickets restaurants à 8€30 et un billet de cinq. Charge à Yann. Yann devait donc payer 35€10 avec sa carte.

Le serveur arrive et fait le compte devant nous. Il fait une première grosse erreur de calcul. Je tique. Il recommence devant nous : 8,30 fois 4, ça fait 25,20, plus 5, 30,20. Il compte donc 43€10 à Yann. Je proteste. 8,30 fois 4, ça fait 33,20… Il recommence encore : 8,30 fois 4, ça fait 33,20. 75,5 moins 33,20… Il compte 42,30 à Yann. Je retique… Il avait oublié les 5 euros.

Vous en penserez ce que vous voulez mais je ne peux pas croire qu’un type dont le métier est d’encaisser les additions des clients puisse faire autant d’erreurs consécutivement sans faire exprès.

Elles sont drôlement sympas, ces terrasses, sur l'esplanade de la Défense.

N.B. : l'illustration n'a rien à voir avec le bistro en question, nous étions vers les 4 Temps, mais ça m'amuse de tomber sur un bistro que je connais en cherchant un truc dans Google Images.

15 commentaires:

  1. Dire que dans moins d'un mois je serai du côté de la Défense ! :o) Je regarderai en deux fois avant de payer l'addition dans un de ces bistros ! Surtout que ça va faire un an que je n'utilise plus l'euro (ici c'est le baht)... je vais rester vigilante ! ;o)
    MERCI Nico !!!! Bon après-midi ! :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut être vigilant !
      Bon après midi !

      Supprimer
  2. donc au lieu de lire mes billets tu te tapes la ruche... ben bravo ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Le genre de truc qui m'insupporte...

    RépondreSupprimer
  4. ça donne envie de faire sa Gisèle ! ... d'apporter ses tupperware et de commander un simple café !
    Voilà ! Courage, faites vos "vamps" le prochain tour ! Lâcher "l'oseille", O.K., mais à condition d'être bien servi et respecté !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai cru un instant que tu te lançais dans les blogs gastronomiques ...
    Combien de touristes ou de distraits se font arnaquer ? Quelle honte !
    La carte fournie et variée est en effet souvent le signe de réchauffe en cuisine. Je connais cependant une exception où tu as la fraîcheur, la variété, des desserts maison à tomber (souvent les parents pauvres des menus car la pâtisserie ne supporte pas l'à peu près) et un super rapport qualité prix.
    Moi c'est à la grande distribution que je fais la guerre en ce moment, avec leurs promos qui passent toujours au prix fort en caisse. Là aussi, y'a pas de petites économies !

    RépondreSupprimer
  6. Ah ben tiens, là-bas non plus on ne sait pas compter. Je vais vous envoyer mes petites voisines en apprentissage.

    RépondreSupprimer
  7. En leur apprenant, avant, à tout arrondir à l'euro supérieur pour que ça tombe juste. Voire à la dizaine d'euros.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !