26 juin 2013

La bière se rachète

En l'occurrence, c'est le number one mondial de la bière qui vient de racheter le numéro deux... Et après, ces enfoirés de brasseurs viendront dire que c'est à cause des taxes que la bière augmente : non. C'est à cause des monopoles. La concurrence est terminée. Habituez-vous à payer vos demis à trois ou quatre euros au comptoir ou passez au vin rouge.

Pendant ce temps que fait Bruxelles ! Barroso est occupé à nous traiter de réactionnaires, mais les autres ? En plus, ils annoncent ça à un heure où, d'après certains, je devrais dormir. Je veille toujours !

8 commentaires:

  1. 80 milliards c'est quand même assez incroyable

    RépondreSupprimer
  2. Par chez moi c'est encore à 2 euros la pintes en salle (ils ne connaissent pas le comptoir). J’espère que les bières d'ici ne font pas parties d'un de ces deux groupe sinon la fête risque d’être finie.

    RépondreSupprimer
  3. Lancelot était sur les rangs, m'a t-on dit mais je ne sais pas pourquoi ça n'a pas abouti.
    Peut être rachètera les deux ultérieurement

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !