24 juin 2013

Petite soirée

Tonnegrande est à Lille. Il fait froid. Le vieux Joël était frigorifié et est rentré chez lui. Je suis à l'angle du comptoir où un immonde courant d'air sévit. J'ai fait les mots fléchés du Parisien en 3 minutes 30. Laverdure est fidèle à lui même. Les gens passent en courant, tellement ils ont froid. Un groupe de clients, sept, s'enivre doucement en terrasse.

Deux clients viennent d'arriver. Ils se sont mis en terrasse. Ils parlent anglais et veulent une bière chacun. Peu importe laquelle. Hop ! Grimbergen. 

Les deux pouffes qui picolaient en terrasse sont rentrées dans la petite salle. Une boit une pinte de 1664, l'autre un demi de Kro. La dame en rouge avec un ordinateur portable est là comme tous les soirs. J'ignore ce qu'elle fait et ce n'est pas mon problème. Elle reste une heure ou deux, bois un café puis rentre. 

La dame en rouge compte ses pièces. L'heure du départ est proche. 

Deux jeunes avec des sacs à dos monstrueux boivent des bières au bout de la grande terrasse. 

L'Aéro est encore ouvert. Karim serait-il saoul ? 

La dame en rouge est partie. Le serveur commence à ranger les tables dans la petite salle. Les deux pouffes se barrent. Tiens ! La grande salle est vide. La famille qui y dînait est partie et je n'ai rien vu. Les pochetrons de la petite terrasse partent. Le cuisinier aussi. 

Restent les deux jeunes en terrasse plus cinq clients au comptoir. 

Le jeune type à côté de moi veut acheter des cigarettes. Je lui réponds qu'il est bon pour aller à Paris. Il m'explique que chez lui, en Italie, tous les bistros ont des distributeurs automatiques. Pas ici. 

La petite terrasse est pliée. Le serveur va s'attaquer à la grande. La fermeture est proche. 

4 commentaires:

  1. Grande soirée à la Mairie du 3ème : Conférence Débat à l'invitation de François CHEREQUE e Terra Nova : " Quel Budget européen pour sortir l'Europe de la crise" : crise financière, économique et politique.
    Les intervenants : Martin SCHULZ, Président du Parlement européen, Elisabeth Guigou, ancienne ministre, députée de Seine-Saint-Denis et présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Pervenche Berès, députée européenne, présidente de la commission de l'emploi et des affaires sociales, ainsi que Maria João Rodrigues, ancienne ministre du Portugal, professeure d'économie politique européenne, et conseillère spéciale auprès des institutions européennes.
    Je ferai un billet si je n'ai pas l'une de mes crises de flemmingie aigüe.
    Je regrette de ne pas t'avoir transmis l'info, ça t'aurait passionné. Y'avait pas de bière sur place, mais j'en avais pris une avant, en attendant mes copains au Beaubourg Café. Donc, tu vois, c'était juste une question d'organisation.
    Il y aura d'autres conférences à partir de septembre : parce que y'a pas, 2014, c'est pas seulement le centenaire de la 1ère guerre mondiale, va falloir qu'on s'arrache ... et qu'on arrache nos villes, le pays et l'UE, de l'ornière !

    RépondreSupprimer
  2. "Conférence Débat à l'invitation de François CHEREQUE e Terra Nova : " Quel Budget européen pour sortir l'Europe de la crise" : crise financière, économique et politique.
    Les intervenants : Martin SCHULZ, Président du Parlement européen, Elisabeth Guigou, ancienne ministre, députée de Seine-Saint-Denis et présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, Pervenche Berès, députée européenne, présidente de la commission de l'emploi et des affaires sociales, ainsi que Maria João Rodrigues, ancienne ministre du Portugal, professeure d'économie politique européenne, et conseillère spéciale auprès des institutions européennes...."

    Bordel tous ces gens parlant parlant parlant, tel un Barroso trop bien nourri et qui sait bien ce qui est bon pour toi....(et tout ça chapeauté par Chérèque) oh misère, j'opte pour La Comète un soir de dépression (et même de 29)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il y en a qui ont de ces idées.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !