23 juin 2013

Ma mission

L'amant d'Odette a eu un problème à l'œil. Comme il n'avait pas de pognon pour aller voir l'ophtalmo, Karim, le patron de l'Aéro, lui a prêté 50 euros, après avoir appelé l'ophtalmo de l'immeuble, client du bistro, pour avoir un rendez-vous en urgence. 

L'amant revient avec une ordonnance mais il n'a pas de sous pour acheter les médicaments. Karim lui prête 70 euros. Il va à la pharmacie et revient. 

Ils boivent la monnaie. 

Quelques jours après, il revient et explique à Karim, sérieusement, qu'il ne le remboursera pas parce qu'il n'a pas la sécu. Comme il passe dans la rue, parfois, Karim le relance plusieurs fois. 

Hier soir, Karim me raconte ça et dit qu'il va lui faire la peau. Dans un moment de bonté, j'ai proposé de servir de négociateur et de lui donner la honte en public, devant Odette. 

Il faudrait que j'apprenne à fermer ma gueule. L'amant arrive dans une demi-heure à la Comète (en principe). Comment vais-je m'en sortir ?

2 commentaires:

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !