20 octobre 2013

Etrange soirée

Avec Ramdane, on se demandait quelle était le plus belle chanson de tout les temps. Pourquoi ? Va savoir... Il y a bien sur "ne me quitte pas" mais, dans le bistro, on est tombé d'accord sur la chanson de Pierrot, de Renaud, après être passé par deux ou trois morceaux de REM (loosing my religion et every body machin).

La chanson de Pierrot, de Renaud, est magnifique. Une espèce d'ode à l'amitié. A la fraternité et tout ça.

15 commentaires:

  1. Je l'avais entendu comme une chanson sur une manière d'être père.
    C'est une magnifique chanson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus une ode à l'amitié.

      Supprimer
    2. En fait, j'ai du mal à l'expliquer. C'est du genre : j'aurais voulu être ton père.

      Supprimer
  2. Coucou Nico !
    Elle est super cette chanson de Renaud ! Très touchante.

    RépondreSupprimer
  3. Faut demander à Morano ce qu'elle pense de Renault

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est nullement une ode à l'amitié ou à la fraternité, Apolline a tout à fait raison : c'est une chanson dédiée au fils qu'il pense qu'il aura un jour (pas de bol : il a eu une fille…).

    Et, franchement, faire de cette bluette la plus belle chanson de tous les temps…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous sens aigri, vous avez du vous laver les dents avec un verre de vinaigre

      Supprimer
    2. Aigri ? Parce que je rends à une chanson le sens que lui a donné son auteur ?

      (En plus, je ne me suis pas encore lavé les dents, alors…)

      Supprimer
  5. L'espèce d'ode à l'amitié, à la fraternité et tout ça, c'est plutôt Manu du même Renaud.

    .http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=DtCbYUcYK50

    RépondreSupprimer
  6. Un peu de sérieux, les gamins; rien ne vaut la "chanson de Margaret", de Pierre Mac Orlan (mais, bon, vous avez des excuses, vous êtes trop jeunes pour connaître, ça date de 1957):

    http://www.youtube.com/watch?v=gc6ifEnKj8k

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !