17 octobre 2013

Trop bonne à cou lisse


En parfaite adéquation avec une histoire familiale, la branche de mes lunettes tient avec un trombone. Mon côté punk. Mais je l'avais oublié avant de me me voir dans le miroir du bistro. 

14 commentaires:

  1. Ha ???!!!!

    Non..........

    RépondreSupprimer

  2. C'est tes lunettes ou tu as l’œil vitreux ?

    RépondreSupprimer
  3. Un côté crapaud si tu vois ce que je veux dire....

    RépondreSupprimer
  4. Tu fais du diabète ?

    RépondreSupprimer
  5. Du cholestérol ?

    RépondreSupprimer

  6. Prends soin de toi, Brille Babil : Hollande compte sur toi et ta motivation sans faille.

    RépondreSupprimer
  7. Nann, c'est La Comète qui a besoin de Nicolas. Et vice versa.

    Hollande ? Brrrrrrrrrrrrrrrrr...

    RépondreSupprimer
  8. Un Fredi Mac qui fait sa pute six fois d'affilée, y a pas à dire, ça doit s’appeler de la retape.
    Heu... tu veux dire que tu vas au boulot, dans des réunions tout ça, avec un trombone accroché à la branche de tes lunettes. Telle l'Angleterre, l'Entreprise s'ouvrirait-elle à un peu d'originalité ?

    RépondreSupprimer
  9. Tu as perdu LE vice qui te retenait à la branche ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !