09 mai 2013

Burp !

Je vois souvent le vieux Jacques mais nous n'avons pas les mêmes horaires et nos rencontres durent souvent moins d'un quart d'heure. Ce midi, je décide de déjeuner avec lui. Nous voilà donc au Petit Relai (qui s'écrit Petit Relais mais ça me choque). 

Je prends une salade de gésiers et lui une terrine. Il mange la moitié de sa terrine et me refile le reste. 

Ensuite, je prends une saucisse de Toulouse avec de la purée. Pour me faire plaisir, le patron m'en met deux. Le vieux prend une entrecôte et finit par m'en refiler un quart. Il ne mange pas ses frites. Dans ma gueule. 

Après, je commande une part de gruyère. Le patron ajoute du camembert pour me faire plaisir (bof...). Puis je commande un gâteau au chocolat. Parfait. Le vieux Jacques ne finit pas son dessert. Moi si. Hop ! Une tarte aux pommes dans ma gueule. 

Ce soir, je n'ai pas faim. Allez savoir pourquoi. 

7 commentaires:

  1. Dans le fond, vous auriez pu ne rien commander et faire un repas léger sans frais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais je voulais cette salade de gésiers qui mériterait à elle seule un billet entier. Je l'avais vue dans l'assiette d'un client, hier. La plupart des restos mettent des tomates, des croûtons, des oignons,... Là, rien ou presque : des gésiers et de la salade verte.

      Supprimer
    2. J'avoue aimer ce plat, croutons ou pas. j'en ai mangé une excellente à Brive (la gaillarde!) en octobre.

      Supprimer
    3. Faites gaffe ! C'est un truc de bobo progressiste, sûrement.

      Supprimer
  2. Ho ho ho. et un bouteille de rhum !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas. Un bouteille de vin à trois (Ramdane nous a rejoints). J'ai pris deux cafés et un calva offert par le patron. Et un autre café dans un autre bistro.

      Supprimer
  3. Coucou Nico !
    un sacré repas !!! Tu as raison d'en profiter !
    Hum miam miam !!!! :o)

    BISES
    et bonne fin de semaine !!!! :)
    •✰ •✰ •✰ •✰ •✰ •✰

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !