21 mai 2013

Crise d'angoisse

Figurez-vous que je rentre d'un week-end un peu plus long que prévu en Bretagne. Dans le train, à l'approche de Montparnasse (on rentre dans le premier tunnel), je me rends compte que je ne sais pas qui sera le serveur à la Comète, ce soir. 

L'angoisse. 

Pourquoi plus long que prévu ?

L'agence de ma banque était exceptionnellement fermée samedi, je ne pouvais pas récupérer ma nouvelle carte bancaire. J'aurais pu me la faire envoyer par la poste. 

Dimanche après midi, j'étais épuisé. J'ai eu la flemme de faire la déclaration de revenu pour ma mère. 

J'avais donc deux excellentes raisons de passer une journée supplémentaire à Loudéac.

Mais je suis déphasé : je ne sais pas qui est de service à la Comète. 

L'angoisse. 

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Oui c'est bon ! (C'était le prétexte pour faire un billet ! Au pire il y a d'autres bistros).

      Supprimer
  2. Terrible ! Tu sors de la troisième dimension pour rentrer dans la quatrième !
    Belle expérience !

    RépondreSupprimer
  3. Coucou cher Nico !!!
    j'espère que ton angoisse est passée ... après un petit séjour qui s'est prolongé à Loudéac tu devrais être zen et reposé. :o)
    BISES à toi Nico et bon retour sur Paris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je pensais à toi en faisant ce billet : je rentre de week end plus tard et tu pars plus tôt...

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !