27 mai 2013

Cambriolage au 1880

Message du patron sur son mur Facebook : "La magie de Facebook fait que ce message finira par arriver à ses destinataires.

Alors à vous, abrutis dont la lâcheté n'a d'égal que le manque de couilles, j'ai une information à vous communiquer:
aujourd'hui, vous m'avez cambriolé. Aujourd'hui, nous sommes dimanche, et vous êtes fiers de votre journée. Malheureusement pour vous, demain, nous sommes lundi.

Et à partir de demain, les choses vont changer pour vous. Car demain, les forces de police vont vous chercher, les enquêteurs de mon assurance juridique vont vous chercher, mon avocate va vous chercher, mais surtout, JE vais vous chercher. Je vais mettre tous les moyens dont je dispose pour vous traquer. Vous avez commis des erreurs hier soir, et je vais en profiter. Commencez à être intelligents et livrez-vous. Il y a toujours un maillon faible dans la bande, et je vais commencer par lui.

J'en appelle au témoignage de toute personne qui aurait vu des véhicules bouger sur le parking du 1880 café dans la nuit de samedi à dimanche entre 02H30 et 8H30 à passer me voir au bar, à contacter la police, ou me contacter en Message Privé.

A vous, bande d'abrutis, je vais vous chercher, et je vais vous trouver."

14 commentaires:

  1. Espérons que les cambrioleurs seront retrouvés !!!

    RépondreSupprimer
  2. à rapprocher de ce genre d'échanges ?
    courage et solidarité avec toi.
    amicalement.

    @MBaujard 1 min
    Ils lancent des appels à la guerre civile sur Facebook. #entreamis suite à la #manifpourtous des #irresponsables pic.twitter.com/Cfmfq0myL6

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Je ne sais pas si on peut tout comparer.

      Supprimer
  3. J'ai mis un petit correctif sur mon billet, hein, mais tu me dis si tu veux que je le vire (le billet je veux dire)

    RépondreSupprimer
  4. J'imagine une bande de petits cons qui ont pensé pouvoir se procurer gratos de quoi boire pendant quelques temps, sans l'ombre d'un scrupule à l'égard d'un petit commerçant qui se "pète les joints pour joindre les deux bouts" !
    Si la colère doit pouvoir sortir, au bout d'un moment, c'est important de revenir dans ses rails et à l'idée qu'elle ait toujours mauvaise conseillère. Se mettre la rate au court bouillon, c'est pas bon pour la santé. Faire les papiers, l'assurance et toussa ... et puis se dire que si on les voit,pas la peine de se hurler dessus ... de se tirer dessus, de se mettre des pains !
    Le plus dur sera à faire ... se contenir. Mais cela fait, on se mettra à une table et on commencera à se dire les choses ... Parce que les petits cons, quand ils rencontrent une belle personne, c'est rare qu'ils le restent.
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La colère est légitime mais ne durera pas.

      Supprimer
  5. Si les fûts à bières ont été vidés et qu'on a trouvé une cravate à chier derrière le rade, plus aucun doute : c'est un (gros) gars du coin :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !