09 juillet 2013

60 ans de prénoms en France

Didier Goux est réactionnaire et n'aime pas les prénoms "modernes". J'ai trouvé (via Ballajack) un site web qui donne l'occurrence des prénoms selon les époques.

On y voit, par exemple, que le prénom "Didier" était "au top" aux alentours de la naissance du vieux. Il avait un prénom à la mode. "Nicolas", par contre, est arrivé très haut quinze ans après ma naissance.

9 commentaires:

  1. Hé ben, j'avais un prénom super en vogue dans les années 50, beaucoup moins dans les années 70 où je suis né, et dont la popularité s'est totalement effondrée depuis.
    C'est drôle de voir comment certains prénoms connaissent des pics de popularité, comme Isabelle, ou de voir le nombre important de personmnes qui portent un prénom que - pour ma part - je coyais rare, comme Alban...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tambour, c'était à la mode dans les années 50, comme prénom ?

      Supprimer
    2. À donf' ! (en République Démocratique du Botsouana Méridional)

      Supprimer
  2. Il est bien ce billet. Terrifiant pour mon bébé (je suis d'un conformisme consternant), mais très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce billet n'a pas grand chose ! C'est le service qui est sympa.

      Supprimer
  3. Le mien était à la mode aux alentours de ma date de naissance, mes parents étaient déjà des victimes de la mode.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arg ! Alors qu'ils auraient pu t'appeler Fred.

      Supprimer
    2. Ben vi, remarque que j'étais à deux doigts de m'appeler Jean-Louis, c'est là que mon père a donné sa première baffe à maman.

      Supprimer
    3. Comme ça, elle a appris qui était le vrai chef.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !