02 juillet 2013

Thiou thiou

Fait exceptionnel : je suis arrivé en avance. Cela n’a pas la moindre espèce d’importance mais quand j’ai rendez-vous pour déjeuner, j’arrive toujours en retard. Sauf cette fois. J’ai attendu Pierre dehors, devant chez Thiou où nous avions rendez-vous. Le nom de ce restaurant me disait quelque chose. Quand Pierre est arrivé, il m’a confirmé que c’était le restaurant préféré de Jacques Chirac. En fait, il parait que c’est un repère de l’UMP mais il n’y avait qu’Elisabeth Guigou et Hubert Védrine.

On ne les présente plus. Elle est président de la Commission des affaires étrangères, à l’Assemblée. Il est plus ou moins à la retraite mais continue à pondre des rapports. Le dernier était un machin au sujet de l’OTAN. Je vous dis ça pour faire croire que je connais tout en politique mais Wikipedia est là pour moi.

Comme ils ne savaient pas si j’étais avec des gens important, ils ne m’ont pas dit « ah salut Nicolas comment ça va ? »

Thiou est un restaurant tenu par une gonzesse ex boat people. Je crois que c’est le premier une étoile tenu par une bonne femme. Ceci reste à vérifier. Il parait qu’ils recherchent la deuxième étoile mais, à mon avis, il faudra qu’ils revoient le service.

Cela étant, c’est effectivement très bon. C’est thaïlandais. C’est Disp qui a payé mais, à vue de nez, on doit friser les 70 euros chacun. Voire plus, même, si on compte le pinard et le digestif mais nous sommes entre nous.

Comme nous étions avant Hip, nous avons décidé de prendre l’apéritif pour l’attendre. Disp a commandé un Minuty. J’ai dit : banco ! Je pensais que le loufiat allait nous ramener deux verres. Il a ramené une bouteille. A la guerre comme à la guerre. Il a fallu deux autres bouteilles pour étancher notre soif (plus une petite carafe d’eau mais comme elle n’était pas maintenue dans la glace, nous n’avons pas pu la boire entièrement). A la fin, on ne savait plus quoi enquiller. Le loufiat nous a recommandé de boire une poire. Nous avons gagné la guerre.

En entrée, j’ai pris des brochettes de poulet. Disp a pris un truc et Hip un autre. Après, Hip et moi avons pris un wok de poulet et Disp un wok de thon. En dessert, nous Disp et moi avons pris des nems au chocolat et Hip, je ne sais plus quelle saloperie mais il a gouté nos nems.

Ces nems valent le voyage. Vous n’avez besoin d’aucun autre prétexte pour aller bouffer dans cette turne. Le reste était parfait.

15 commentaires:

  1. J'ai entendu parler de ce Thiou.

    "Je crois que c’est le premier une étoile tenu par une bonne femme."

    Peut-être. Mais la seule femme à oeuvrer dans un trois-étoiles en France est Anne-Sophie Pic; elle est active à Valence.

    RépondreSupprimer
  2. À Paris, il y a aussi Hélène Darroze dans le 6eme. Anne-Sophie Pic et Hélène Darroze sont les seules à avoir obtenu 2 étoiles au Michelin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais la patronne de Thiou aurait été la première avoir une étoile d'après mon pote. J'ai la flemme de vérifier.

      Supprimer
  3. Parisiens, tête de Ch..
    Restez entre vous, je me contente de chez Marot ou de la Tratt

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !